La Malaisie

Publié le par Thulemin

     Voila, la Malaisie, c'est fini. Pour le moment du moins... Retour envisage mi-mars pour un passage a KL, sur le circuit de Sepang. J'viens de faire mon calcul, j'ai depense 820 euros en 70 jours. Ca nous fait une approximation de 12 euros par jour, sachant qu'a Penang j'ai pratiquement jamais eu le droit de payer mon diner...

     La Malaisie... C'est le pays que je connais le mieux, apres la France et le Quebec, et pourtant j'ai realise la semaine derniere que je commencais a peine a le comprendre et a percevoir les nuances. Il y a des trucs qui me sont devenus totalement anodins, pendant que d'autres scenes de vie me tapent toujours dans l'oeil ou que des opinions me font toujours reagir. C'est tellement plus moderne que l'Indonesie, les routes sont tellement bien entretenues, les rizieres n'existent que dans le nord du pays (la "faute" a la Thailande qui a un meilleur riz donc ils preferent l'importer). Ce qui reste marquant, c'est aussi toutes ces couleurs de peau, tous ces costumes traditionnels differents qui se croisent dans la rue alors que passent les Malais, les Chinois, les Indiens... Sur la meme rue, on trouvera une mosquee, un temple chinois, une eglise et un temple hindou. J'aime ce melange...

     En theorie, la tolerance regne. En pratique, les 55% de Malais ont plus de droits que les 2 autres populations et ca s'en ressent un peu. Les Malais ont ete les seuls a me parler de la tolerance en Malaisie sans evoquer les problemes. Les Chinois et les Indiens y ont toujours fait allusion. 
     A Penang plus que sur la cote Est, j'ai entendu des critiques sur les Chinois, qui sont ci ou ca (et ca n'etait jamais un compliment), meme par des gens que j'apprecie enormement. Ils ont un mot, mamak, pour les gens qui sont "melanges" et je devais pas l'utiliser, c'est pejoratif. Un peu comme si chacun devait rester dans sa "race". 
     Azlan detestait ca, il avait marque sur sa fiche d'inscription scolaire "membre des Nations Unies" a la case "race" (on peut pas dire "nationalite", puisque ce sont tous des Malaisiens, et j'ai du mal a trouver un mot qui convienne). De meme, il n'aimait pas dire qu'il parlait Tamil, parce que les gens l'auraient catalogue "indien" et il ne voulait appartenir a aucun.
    En general, les gens parlent la langue de leur culture plus l'anglais, qui est un peu la langue de contact entre les differentes communautes. J'ai rencontre des Chinois qui parlaient pas Malais... J'ai rencontre des Chinois qui se parlaient en Anglais parce que l'un parlait Hokkien, Hakka, ou Cantonais ou un autre dialecte encore...
     Les Indiens sont en revolte en ce moment. Hidraf, un avocat, est le meneur de manifestations hebdomadaires le dimanche, a KL. Il veut attaquer en justice la couronne d'Angleterre pour avoir donne le pouvoir au malais plutot que de l'avoir distribue equitablement. Il lui reproche d'avoir "importe" de la main d'oeuvre chinoise et indienne et de les avoir ensuite laisse dans cette condition. Il reclame plusieurs millions de livres, et on n'a aucune idee de comment il voudrait reellement les partager entre les Indiens de Malaisie (en prenant en compte les "mamak", a partir de quand cesse-t-on d'etre Indien ?) A priori, il jouerait plutot le role d'un agitateur, paye par l'opposition, pour lancer des troubles dans la capitale et ebranler le pouvoir du premier ministre actuel afin de lancer des elections anticipees (si j'ai tout bien compris). En tout cas, on a un article la-dessus tous les jours, dans le journal.


      Malgre le fait que ca reste un pays full developpe, la Malaisie est soumis aux memes conditions climatiques que ses voisins et la mousson y fait son lot de degats. Depuis 2 semaines, toute la cote Est est inondee. J'ai du renoncer a aller a Kota Bahru, je pense que Cherating est sous les eaux, et on a environ 40 a 50.000 deplaces, plus 40 a 50 morts (je regarde pas les chiffres tous les jours...) Des glissements de terrain ont coupe pas mal de routes dans le milieu du pays (les pluies s'arretent a la chaine de montagne au centre, j'imagine...). Ca revient peu a peu a la normale, mais c'est toujours en situation de catastrophe naturelle. Les ecoles servent toujours de refuges et le retour en classe va probablement etre retarde. Et ca revient tous les ans... Mais au vu des images a la tele et dans les journaux, la Malaisie a la logistique pour regler la situation, elle a pas a faire appel a d'autres pays pour demander de l'aide...


       Je pense que le fait que tout le monde parle anglais a aide a son developpement... Les Malais, ils savent pas dire "sweet dreams" en Bahasa. Ou "bon appetit" . Ou "petit ami". Ou d'autres... Ils ont plein de mots courants qu'ils savent juste dire en Anglais. La premiere fois que j'ai dit "mimpi manis" (beaux reves), y'en a eu 3 qui m'ont regarde et qui ont dit "aaaaaaah, c'est comme ca qu'on dit Sweet dreams !". Ils parlent Anglais trop souvent... Mais faire l'effort d'apprendre le Bahasa (et meme les mots d'argots des regions) fait automatiquement naitre de la sympathie pour quelqu'un qui devient alors autre chose que le "touriste lambda", surtout au vu du fait qu'il n'a pas besoin de l'apprendre pour comprendre et etre compris.

       
       La nourriture jongle avec les differents styles et communautes presentes. Le the tarik est mon incontournable, qui va diablement me manquer en thailande (ca me manque deja.... j'en prenais 1 a 5 par jour...). Je pourrais parler pendant 2 pages de la cuisine... Mais ca ferait long, et si je vous cite juste les noms, ca va pas vous aider non plus. 
      Disons que la nourriture malaise est principalement basee sur le riz, alors que la chinoise se partage a 50-50 entre le riz et les nouilles, et que l'indienne se conjugue a tous les currys et naan (sorte de pain) possible, avec moins de riz et de nouille (c'est pas in-dis-pen-sa-ble, en gros...)
    Pas de couteaux a table, seulement des fourchettes et des grandes cuilleres. Mais comme on mange souvent avec les doigts, on s'en moque un peu ^^ Mettre la fourchette dans la bouche, c'est l'equivalent de lecher son couteau en France ^^ Ca se fait juste pas. Elle sert juste a pousser la nourriture dans la cuillere, ou a aider a dechiqueter un bout de poulet. Et les baguettes sont plutot rares...
     D'ailleurs, pour les doigts ! Seulement la main droite, parce que la main gauche est supposee servir a se laver quand on va aux toilettes. Et je vous dit pas comme c'est dur de decouper un morceau de poulet ou d'enlever les arretes, avec seulement une main. Meme apres 2 mois j'ai encore du mal... Dans tous les warungs, anyway, y'a un lavabo ou une theiere en plastique remplie d'eau, pour se laver les mains.


        Evidemment, chaque communaute a sa propre religion. Les hommes musulmans vont a la mosquee tous les vendredi en debut d'apres-midi pour ecouter le preche de l'imam, et respectent plus ou moins les 5 prieres quotidiennes. Ils ne frequentent pas les marches nocturnes tenus par les chinois, parce que la nourriture n'est pas halal (halal ne se referent pas seulement a la viande, mais a la preparation de toute nourriture, selon des normes d'hygiene que les chinois ne respectent pas franchement...)
      Les Chinois vont n'importe quand au temple, brulent leurs batons d'encens et s'en repartent. Tout batiment est susceptible d'etre un "temple", meme le local au rez-de-chaussee de l'immeuble d'Azlan. Leur communaute regorge de festivals en tous genres, comme celui des "oies affamees" que j'ai vu plusieurs soirs chez Azlan (non mais j'adore le titre.... ^^). Ils regardent des pieces de theatre en chinois ou la voix des acteurs est surement trafiquee pour attendre un niveau vocal tres aigu, ils envoutent des gens qui accueillent ainsi les esprits des ancetres, ils entrent en transe, vont consulter les mediums... Si on ose entrer dans le cercle et regarder, c'est impressionant. J'ai juste regarde de loin ^^
        Les indiens... je connais pas trop encore. Leurs temples sont full colores, avec une sommet en forme de pyramide peuple de statues toutes plus bariolees les unes que les autres. N'importe qui peut rentrer dans un temple, faire une donation et ressortir avec un point rouge et une tache blanche sur le front.
        Mais ce que j'aime, c'est que chaque communaute celebre les jours importants des autres. J'ai vu des musulmans celebrer Deepavali (le jour de l'an hindou ?? sais plus), des Chinois dire qu'ils jeunaient un peu pendant le Ramadan. Chaque occasion speciale est un jour ferie et les Open House fleurissent dans le pays pour l'occasion : venez manger chez nous et faire la fete ^^



        A Penang, une autre piste a explorer : les societes secretes. Toute l'ile est quadrillee et repartie entre des societes (je dois vraiment dire le mot "mafia" ? ^^) chinoises. Ca ne se remarque pas, pour l'oeil du touriste innocent et non averti. Mais il suffit de regarder les Chinois assis a un warung : les mains parlent. Les doigts jonglent, flashent dans une posture puis une autre. Et ce qui pourrait passer pour se degourdir les mains ou l'equivalent du "je me tourne les pouces" est en fait un langage codifie pour dire a quelle societe on appartient.
         Les voitures voient souvent leurs portieres ornees d'autocollants, discretement postes a la base de la carrosserie. Chaque societe a son insigne. Une de Hong-Kong, par exemple, est un yin-yang avec un dragon et un tigre qui se tournent autour. Mais j'ai pas d'images en tete pour Penang, pourtant j'en ai vu. Mais certains collent ca sur leur voiture sans appartenir a la societe, juste pour la frime. Et la societe en question le tolere totalement, ca les rend plus difficile a pister.
         Dans Georgetown elle-meme (la ville principale de l'ile de Penang), chaque quartier appartient a une societe, aux noms pas du tout originaux. Il y a ainsi 03, 06, 07, 103 ou d'autres chiffres que j'ai pas retenu, mais il y a aussi des noms parfois (que j'ai encore moins retenu)
         En general, leur business consiste a "offrir" leur protection aux commercants. Si on n'achete pas leur protection, on ne dure en general pas longtemps. Pas parce qu'on se fait directement menace, mais parce que la societe va envoyer des gars faire du trouble dans le pub et lui donner une image de mauvaise clientele, ou faire courir des rumeurs. En general, une fois leur protection donnee, la societe protege le commercant meme contre la police, puisque beaucoup de policiers Chinois sont en fait plutot mafieux sur les bords...

         Les Chinois ne se contentent pas de regner sur la majorite du territoire (y'a aussi des mafias indiennes et musulmanes selon les quartiers). Quand ils ont ete au pouvoir a Penang, y'a quelques decennies, ils ont vendus les terres de l'etat, sous pretexte de nationalisation et de faire rentrer de l'argent dans les caisses. Sauf qu'ils les ont vendus a des familles chinoises. Aujourd'hui, l'etat n'a plus de terres et ne peut plus faire de travaux pour aggrandir les autoroutes et enfin reguler le traffic, ou pour construire des infrastructures. Les Chinois, bien prepares, proposent de les revendre mais pour un prix qui approche souvent le triple de sa valeur reelle. Et l'etat n'a pas assez d'argent, alors le traffic routier reste pourri...
       Les Musulmans ont une autre organisation. Les sommes recoltes a la mosquee pendant les prieres sert a acheter des terres (dans un but louable, cette fois). Une des mosquees de Penang controle ainsi 1km carre autour de la mosquee elle-meme. Tous les immeubles presents sur ce territoire sont loues a des familles a un prix ridiculement bas (genre 300rm, soit 60euros par mois). C'est purement solidaire, et j'aime bien cette facon de faire, ca contrebalance un peu les Chinois...


        Question de mode... 
        Les tuniques traditionnelles musulmanes pour les filles : une jupe longue avec une tunique longue (jusqu'aux genoux) du meme tissu. Le but est evidemment de cacher les formes et d'eviter d'attirer le regard des idiots en manque de femmes. J'en ai vu plusieurs sans le voile, mais ca reste quand meme predominant. Pour les gars, on en voit certains habilles tout en blanc mais ca reste peu repandu. Par contre, ce chapeau rond a sommet plat et sans bord est full present, surtout le vendredi ou aux heures des prieres. Les hommes portent plus assez regulierement le sarung, mais ca reste quand meme plus du domaine de la maison que de l'exterieur...
       Les chinoises et les indiennes contrastent avec les musulmanes. Surtout les chinoises... J'ai vu des mini-shorts tellement mini qu'on pouvait meme se demander si, en fait, c'etait pas leur sous-vetements, mais mis a la mode. Les tops sans manche, sans bretelles, qui flirtent au-dessus du nombril, les mini-jupes qui ne cachent presque plus rien, les paillettes et le strass, les jambes filiformes perches sur des talons hauts qui font se dehancher leur silhouette... Tout est fait pour attirer le regard sur elles... Ca me choque, perso. Mais ca me choque aussi de voir une touriste en mini-short alors...
       Les Croc sont full a la mode. Mais siiiiiii, ces chaussures en plastiques aux couleurs vives, avec des trous, qui ont envahit nos trottoirs alors que je les trouve laides comme tout. Plein de gamins en ont. Remarque, ici, ca se comprend : c'est etanche, parfait pour la mousson, facile a laver, ca s'enleve super facilement. Non, vraiment, ici, je comprend pourquoi c'est a la mode... ^^
        A Cherating, et dans une moindre mesure dans les autres regions, plein de garcons retroussent leur tee-shirts de maniere a avoir la moitie du ventre a decouvert. Je sais pas si c'est juste un effet de mode ou si c'est parce qu'il fait chaud. C'est pas tout le temps, c'est un peu comme quand on retrousse nos manches, eux ils remontent leur tee-shirt...


        Et je suis sure que personne n'est arrive a la fin de mon pave ^^ Pourtant je pourrais encore papoter un bout, sur tous les trucs que j'ai vu...

Publié dans Malaisie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Ben si, moi j'y suis arrivée !! et j'en aurai encore lu un bout car c'est très intéressant !
Répondre