Avant la vie de moine : etre paysan au Cambodge

Publié le par Thulemin

            Chhunny et Jerry viennent tous deux de la meme province du Cambodge, au centre. Cependant, Jerry  et sa famille ont vecu en Thailande quand il etait petit, sous le regime de Pol-Pot. Sa maison a l'epoque, c'etait le camp de refugies installe sur un terrain de football, dans le nord-est de la Thailande. Il a une soeur (et 2 nieces depuis) et un petit frere.

           Leurs deux villages se ressemblent sensiblement, bien que ca ne soit pas le meme, donc tout ce que je dis pour l'un est tres probablement valable pour la vie de l'autre. Aucun touriste ne vient dans leur coin. L'electricite n'existe pas, on s'eclaire a la bougie. Quand ils y retournents (Chhunny y etait pour 2 semaines a la fin de l'annee) ca leur arrive toujours de se perdre un peu dans le village la nuit, quand il fait tres sombre, et pourtant ca n'est pas tres grand. Vingt maisons pour celui de Chhunny...
            Il n'y a pas non plus forcement l'eau courante. Chez Chhunny, le matin, ils vont recolter de l'eau dans un etang ou un puit, qu'ils font bouillir et utilisent dans leur vie quotidienne. La route est en terre et, a 2km du village, traverse un cours d'eau. Il y a quelques annees, une inondation a emporte le pont et transforme la route en un terrain de boue. Lorsque Chhunny est rentre au village a cette epoque, il a parcouru 2km avec de la boue jusqu'a mi-cuisse. Depuis, la route est redevenue normale mais le pont n'est toujours pas reconstruit, alors ils font toujours les derniers kilometres a pied.

            Chez Jerry, sur 3 cotes du village, c'est des rizieres a perte de vue. Et le coucher de soleil y est magnifique. Sur le dernier cote, ce sont des palmiers. Ils recoltent le riz une fois par an seulement, car ils ne peuvent pas faire dans la rapidite, faute de moyens techniques. Le labour se fait toujours a l'aide des buffalos et les plants sont recoltes un a un, a la main.
             Les enfants sont envoyes faire paitre les buffalos pendant la journee, la famille de Jerry en avait 2. En general, il y en avait toujours un pour s'endormir, ils ont l'habitude de dormir par terre. Et pour le retour au village, comme les buffalos connaissent le chemin pour rentrer, ils s'allongeaient sur le dos, sur le dos du buffalo, laissaient pendouiller bras et jambes et s'endormaient. Ils sont aussi capable de dormir sur une branche d'arbre sans tomber...
           En general, ils partaient avc quelqu'un d'autre. Jerry y allait souvent un de ses cousins plus vieux, qui lui apprenaient les plantes et leurs proprietes. Un jour il lui a dit "tu vois cette plante ? Si tu la manges, tu vas dormir pendant 6h". Le cousin en a alors mange un bout, s'est mis a bailler, s'est allonge, a ferme les yeux et... a attendu que Jerry s'eloigne avec les buffalos pour s'eclipser. Une maniere comme une autre d'echapper a la corvee du jour ^^

            Ils sont aussi pecheurs, les rizieres et les rivieres sont leurs terrains de peche et ca va des mini-crevettes aux poissons de taille respectable. En general, ils utilisent des filets, qu'ils jettent. Le bord est leste par un cable en metal donc ca tombe en forme de rond. Il leur suffit de tirer sur la corde pour rapprocher les bords du filets les uns avec les autres, et emprisonner ainsi les eventuels poissons. Ca leur arrive aussi de le faire avec une canne a peche mais c'est plus rare. Ils utilisent un peu de tout, des insectes, des mouches ou des grains de riz.

             Au Cambdge, les moines et le gouvernement ne sont pas franchement amis. Ca ressemblerait un peu a la Birmanie sans les violences, d'apres eux. Les moines, plus eduques, font souvent objecteur de conscience dans ces pays.
            Pour beaucoup de Cambodgiens, aller a Angkor Wat est un peu une sorte de pelerinage. La semaine avant d'y aller, quand il etait ado, Chhunny en a pas dormi. Et la semaine d'apres, il en a reve toutes les nuits. Tellement impressionne qu'il a failli en pleurer en arrivant la-bas.

          Et je suis bien evidemment encouragee a aller voir ca de mes propres yeux...

Publié dans Thailande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

Bonjour Thulemin et merci de partager votre experience.


 


Je travaille actuellement sur un documentaire independant autour de l'agriculture traditionnelle Cambodgienne et les deux personnes dont vous relatez l'experience ont des histoires passionantes
dont j'aimerai m'inspirer dans le recit.


Serait-il possible d'entrer en contact avec eux ?


Il est normal que vous souhaitiez avoir plus d'informations me concernant, je vous invite donc à me contacter par email dans un premier temps à l'adresse: jonattias@gmail.com


 


Je vous remercie pour le temps que vous me consacrerez et espere avoir de vos nouvelles prochainement.


Cordialement,


Jonathan
Répondre