Aider la Birmanie...

Publié le par Thulemin

       Oui, je suis au Cambodge, les connections sont pas top et je suis pas au courant de la majorite de l'actualite internationale. Ca n'empeche... La Birmanie est suffisamment pres d'ici pour que j'en entende parler. Et meme si le journal local n'avait pas fait sa Une dessus, j'avais un message sur msn pour me dire que quelque chose clochait la-bas.

       Donc, si vous etes aussi isoles niveau "informations internationales" que je le suis, vous ne savez peut-etre pas que la Birmanie a ete victime le week-end dernier d'un cyclone (Nargis) similaire a l'ouragan Katrina. Il y a officiellement 23.000 morts et 40 a 60.000 disparus, la grande majorite venant du delta de l'Irrawadi, ou des vagues de 12 pieds (3.5m) ont rejoue le drame du tsunami.
        Le delta est toujours sous les eaux et, en general, seuls 20 a 30% des villageois ont reussi a rejoindre la terre ferme, 5 jours apres. J'imagine que vous n'avez pas besoin de moi pour deviner le sort des autres...

Rangoon - rue de la capitale




        Maintenant... nous sommes en Birmanie. Les infrastructures ont toujours ete limitees et, apres la catastrophe, c'est loin d'etre meilleur. Les hopitaux des grandes villes n'ont pratiquement aucun medecin en place et les gens sont reduits a soigner leur famille avec des aiguilles rouillees et des bouts de chiffon. Il n'y a evidemment toujours pas d'eau potable et le fuel a ete epuise. Les bateaux sont majoritairement a moteur et donc il n'y a plus d'operation de secours dans les villages alentours pour ramener les survivants. Pour ceux qui ont encore des couvertures, ils s'en servent de voile, apparemment...




       La junte a retarde les operations de secours internationales. En effet, gros dilemne. Soit elle ouvre les portes du pays a l'aide internationale et le merite en revient aux autres pays, laissant la junte dans la position "on a rien fait", soit elle ferme les portes et se retrouve avec un "on a carrement empeche l'aide d'arriver"
       Mais ca gronde deja. Dans Rangoon, les gens n'ont pas ete long a remarquer que les soldats, si rapides a descendre dans la rue pour tuer les moines et innocents, n'etaient toujours pas a pied d'oeuvre pour deblayer. Ce sont les moines et citoyens ordinaires qui enlevent les troncs d'arbre et restaurent un semblant de civilisation dans les rues devastees.



        Dans une population traditionnellement superstitieuse, la catastrophe arrive avec un timing assez etrange. Samedi 10 devait avoir lieu le referendum pour approuver la constitution qui aurait conforte la junte dans son role de leader tout puissant. Certains protestaient deja contre, mais la majorite est trop preoccupe par la survie au quotidien pour se pencher sur des questions de politique. Avec l'ouragan, beaucoup risquent d'y voir un signe que les esprits ne sont plus en faveur des militaires et pourraient reconsiderer leur vote. Ca ne serait pas la premiere fois qu'une catastrophe naturelle affaiblirait un regime...




         Evidemment, dans un pays ou les dirigeants preferent mettre l'argent dans leur poche plutot que dans celle de la communaute, la question de l'aide internationale est a double tranchant. Une grande partie de l'aide est susceptible d'etre "redirigee" dans des destinations plus ou moins obscures, les equipes sont retardees par des histoires de visa et, globalement, l'aide internationale doit se soumettre aux regles de la junte.

          C'est la que l'Organisation Internationale des Moines Birmans entre en jeu. En tant que moines, leur reseau ne passe pas par la case "aide internationale" et l'aide va directement aux temples sur place. Ces temples servent deja de camps pour les survivants, les moines n'ont pas attendu que les finances arrivent pour aider la population. Et en tant que Birmans, ils savent mieux que nous comment contourner les regles de leur propre pays.

         Vous voulez aider la Birmanie ? Oubliez les ONG qui se payent des 4x4 luxueux et l'air conditionne dans leur bureaux a la frontiere Thailande, et qui disent ensuite "le budget estime a ete depasse, nous ne pouvons lancer ce projet" (veridique, venez donc a Mae Sot...)
          Comme cette organisation est plus un reseau de moines qu'une veritable association avec bureaux et sites internet (et dieu sait si j'ai cherche des moyens de les contacter...), c'est via Avaaz qu'on peut leur faire une donation. Soit ici :

https://secure.avaaz.org/en/burma_cyclone/

          Le site est en Anglais, mais avec 3 mots de vocabulaire vous devriez reussir facilement a participer...

DISCLAIMER : Les photos proviennent du site Democratic Voices of Burma. Pour voir toutes les photos et videos : c'est ici

Publié dans Myanmar

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Si, si, on est au courant (en tout cas je le suis)!Le premmier avion militaire americain et d'ailleurs parti de thailande aujourd'hui, d'autre devraient suivre. Ils ont fini par ouvrir leurs portes au monde entier... à condition d'avvoir la main mise sur tout et tout le monde à l'interieur de leurs frontières. Mais maintenant c'est le seisme en chine qui accupe toutes les radios... JO obligent ?M'enfin bon, c'est là qu'on se rend compte a quel point on est loin de tout ça, à quel point on oublie vite ce qui nous touche pas...                                                       Tom
Répondre
T

Merci pour le comm. T'en fais pas, je 'sais' que tes visites sont plus nombreuses que tes comm. Comme pour tous les visiteurs :)
Ils ont donne des visa aux equipes d'aide de Thailande, Chine, Inde et autres pays d'Asie qui n'ont jamais critique leur politique. Les US, ils n'ont accepte qu'a cause du lobbying par la Thailande
je crois.
Et sinon, pour la Chine... Je crois qu'on en entend autant parler parce que y'a pratiquement autant de morts. Terrible qu'on puisse avoir deux catastrophes en si peu de temps...