Les temples d'Angkor

Publié le par Thulemin



          Voila, c'est pas toujours facile de lire les noms sur la carte, mais c'est mieux que rien ;)
          J'habitais donc a Siem Reap, la ville proche d'Angkor. Ca prend env. 6,5km pour arriver jusqu'a Angkor Wat, 4,5km de plus pour arriver au Bayon. Donc j'ai du faire dans les 30km env. le jeudi et le samedi, a velo. Le vendredi, j'ai loue les services d'une motodop (moto avec chauffeur) parce que le musee et le temple de Banteay Srey etaient a 35km. Ca fait loin a velo dans la journee, l'aller-retour... J'ai joue ma fille des villes :)

           J'ai donc visite :
                - Angkor Wat
                - Phnom Bakheng
                - Angkor Thom, dont le Bayon et le Palais Royal
                - Ta Phrom
                - Banteay Srei
                - Preah Khan
                - 2 ou 3 petits temples sur le bord de la route

          Les Baray, ce sont des immenses reservoirs construits par les rois de l'epoque pour les besoins d'irrigation et d'approvisionnement en eau. Car au 12e siecle, alors que Londres etait encore une petite bourgade, la population d'Angkor apprivoisait le million d'habitants.
          Les Barays n'etaient pas creuses mais construits grace a l'elevation de digues. Le Baray Occidental, le plus grand de ces monstres a des digues de 9-10m de haut, pour des dimensions de 8km sur 2,1. Une oeuvre titanesque en gros, pour cette epoque. Mais quand on voit les temples, on sait deja qu'ils etaient capables de grandes choses...


          Les temples sont entoures de foret mais la route passe toujours pres de l'entree donc c'est facile de se balader. Le reste de la region, c'est la campagne. Petite video des champs et villages Cambodgiens, depuis l'arriere de la moto, avec Amelie Poulain en musique de fond ;) J'ai diminue la vitesse du film par 2 mais c'est toujours un peu rapide pour voir les details. La 2e partie montre un peu plus de maisons que la 1ere.


Publié dans Cambodge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article