Au marche

Publié le par Thulemin

Le marche a 6h30 un matin. On vend les poissons peches la veille ou la nuit (anguilles inclues), la plupart toujours vivants et haletant sur les feuilles de bananiers. On remarquera les essaims d'abeilles et... les baguettes. Rien que pour ca, j'aime Luang Phabang :)


Il me semble qu'ils mangent les oeufs ou les larves...


Ils mangent aussi du bois
(Non, ca n'est pas pour le feu)


Et des chauves souris, et des rongeurs d'eau (le truc a la longue queue a gauche - que j'ai cru que c'etait un singe d'abord...) et autres machins non identifies. Oui, ils mangent tout et n'importe quoi... :)






       Aux grottes de Pak Ou, il y a une quinzaine de gamins qui te vendent des snacks (2.000 kip) ou un oiseau a liberer (9.000 kip). Ca m'avait choque la premiere fois parce que y'a des gamins d'a peine trois ans qui savent juste dire "one dollaaaaa" et ils ont tellement secoue la cage minuscule que l'oiseau est soit mort soit dans les vappes.

       J'avais des fruits dans les poches, fait que j'ai commence a distribuer. Puis je me suis retrouve avec le guide du Lonely a leur montrer les photos en couleur et a dire le nom de la ville ou du temple et les gamins qui repetaient serieusement le nom. On a du faire ca 3 fois au moins... ^^;

        Et a la fin, on s'est fait une lecon d'Anglais grace au vocabulaire Laos a la fin du guide. Y'a plein de touristes qui ont ete contents que les gamins soient occupes ailleurs... Je leur ai appris a faire le hibou en soufflant dans les mains et eux ils m'ont montre comment faire un sifflet avec une fleur :)

         Bon, evidemment, il reste qu'ils ont besoin de sous et que de temps en temps, ils cherchaient a me vendre leur affaire, mais j'ai refuse. J'ai fait l'experience a Phnom Penh de sortir des sous devant des gamins pour leur donner, ils se sont tous jetes dessus et se sont limite battus. Fait que la je leur ai juste file mon sac de fruits en demandant a une grande de distribuer a tout le monde.

Publié dans Laos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article