Retraite, on se replie !

Publié le par Thulemin

             Et donc, de jeudi à dimanche, il y a une retraite de méditation. J’ai hésité. Pendant un mois. Après j’ai demandé le formulaire d’inscription. Et j’ai encore hésite. J’ai changé d’avis deux fois par jour pendant une semaine. Je vous jure…




              En fait, j’étais en phase de démotivation totale par rapport à la méditation. Pas parce que j’y arrive pas mais parce que je suis dans une de mes phases plus « superficielles », où j’ai besoin de sortir, d’être totalement insouciante en oubliant les questions de spiritualité et autres trucs sérieux.


              Et en même temps je savais que j’en avais besoin parce que mon esprit commençait sérieusement à s’encrasser. Un peu comme un évier d’eau croupie où les particules s’accumulent au fond. Je savais que j’avais besoin de vider l’évier et de le nettoyer, mais ça implique de plonger les mains dedans l’eau sale et ça me tentait que moyennement. C’est toujours plus facile de ne rien faire :)

 


                 Et puis j’avais plein d’arguments pour y aller. Kui (mon élève) y va. Steve (de la méditation) y va. Deux moines que je connais y vont. 5-6 autres étrangers y vont. Et tous les autres, c’est-à-dire environ 50 personnes, seront des Thaïs. Bonne occasion pour rencontrer des Thaïs sympas (Chhunny appelle ça des « Dharma friends », parce qu’ils suivent le Dharma, l’enseignement du Bouddha).


 

Bonne occasion pour passer du temps avec des amis.

Bonne occasion pour me faire des amis.

Bonne occasion pour me faire une « douche de cerveau » et me retrouver l’esprit clair

Bonne occasion pour discuter sur plein de sujets et découvrir de nouvelles idées

 

Mais…

Je vais m’emmerder, non ?

C’est un peu cher, avec ces moines qui viennent d’Europe pour mener la retraite et qu’il faut aider à venir…

Et je vais faire quoi pendant quatre jours ??

Et si y’a pas le droit de parler ?

Et si…

 

                  Et puis vendredi matin je me suis réveillée et dans mon lit ça a fait « aujourd’hui, tu vas à la banque faire le virement. Tu vas à cette retraite, point »

                  Et depuis je suis toute contente et j’attends avec impatience :)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article