L'attaque des frelons mutants

Publié le par Thulemin



            Y'a un nid de frelons dans un coin de l'immeuble mais ils se contentent de tourner autour et on les a jamais vu venir près de ma fenêtre (qui est à 10m de leur nid) ni embêter qui que ce soit.... jusqu'à hier soir.


            La moustiquaire est fermée, la fenêtre ouverte, il fait nuit. Et un frelon essaye frénétiquement de rentrer dans ma chambre. Il fait chaud, y'a de la lumière, l'odeur des fruits ? Aucune idée. Me dit qu'il va se lasser. Et puis un deuxième arrive. Un troisième. Un quatrième. Bientôt j'en ai 6 qui se cognent à répétition contre ma moustiquaire et ma vitre. Ca fait des petits "blong blong" à chaque fois qu'ils foncent dans la vitre, au milieu du bourdonnement.

            Pas que je m'inquiète, hein, mais un peu quand même. Il leur prend quoi, là ? Et puis l'un d'eux trouve la jonction entre la moustiquaire et la fenêtre, réussit à se faufiler sous le rabas de caoutchouc et vient se jeter sur ma lampe. Ca finit par l'assommer un peu, Daniela (mon hôte) lui met une bouteille sur la tête et je le jette dans le couloir à moitié mort.
 
             Pendant ce temps, ça continue à bong-bonguer sur ma vitre et je m'inquiète. Ca fait limite film d'horreur où les insectes en furie vont traquer le pauvre humain et lui aspirer tout son sang...


              Prenant donc mon courage à deux mains, je prends un éventail en plastique et je tappe sur la moustiquaire là où les frelons s'aggrippent et virevoltent. Soit je les touche, soit l'air les déséquilibre. Au bout de 3min à les éjecter et attendre qu'ils reviennent se coller, je profite d'un moment où ils sont tous un peu sonnés ou éloignés, j'ouvre la moustiquaire, je referme la fenêtre et je referme la moustiquaire par-dessus aussi. Et les rideaux pour faire bonne mesure. N'empêche que les mini bong-bong continuent à s'entendre à l'intérieur de ma chambre. Ca fait peur...


              Une heure plus tard, je descends chercher de l'eau. Ah, un frelon mort. Ah, un frelon ensanglanté devant la porte d'un voisin. Ah, un autre. Ah, tiens, un autre. Ah, tiens, 4 frelons morts au rez-de-chaussée. Et un vivant qui se kamikaze contre la lumière du hall. Et le gardien au téléphone. Me demande s'il téléphonait au proprio.


             Toujours est-il que ce matin j'avais 3 frelons morts en plus sur mon balcon mais que leur comportement est redevenu normal. Me demande sérieusement ce qui s'est passé ! Pas eu de pluie ou de coup de vent dans la journée qui aurait pu endomager leur nid. La reine est morte ou quoi ?

Commenter cet article

marie 31/08/2013 23:37


j'ai l'habitude des frelons et de leurs nids qu'ils installent n'importent où. Mais ce soir j'ai eu vraiment peur quand ils cognaient contre la vitre.  Ils ont laché prise à 23heures.Ca me
rassure votre experience. merci