Coffee Boy

Publié le par Thulemin

           N'en déplaise à papa, non, je n'ai toujours pas de photo. Pour cause, je fais exprès d'oublier mon appareil photo à la maison en ce moment. Et puis bon, ça fait un peu paparazzi de sauter sur les gens à la première rencontre en criant "cheeeeeeeeese" pour les laisser avec une tête totalement perplexe sur l'image (mais pourquoi elle me parle de fromage ?)


           L'auriez-vous deviné ? Oui, j'ai revu le serveur du Black Canyon Coffee. Il a laissé passer les 48h recommandées dans tous les bons manuels d'interaction sociale avant d'appeler, mais il l'a fait. J'étais encore à papoter à Wat Hua Fai avec mes élèves quand un numéro inconnu a réveillé mon téléphone.
             Je décroche, pensant tomber sur un couchsurfer ou un passant qui aurait lu mon annonce. Vu l'accent et l'hésitation à parler, c'est un Thai. J'en déduit : un nouvel étudiant qui a lu une affiche, youpi. Je demande qui c'est. Il répond "Guess". Quoi ? Comment ça, je dois deviner ? Je te connais ? T'es qui ? Cym en Chine ? Smithy de Mae Sariang ? Lai du Vietnam ?
              Devant mon manque flagrant d'idées, il rajoute "i'm the handsome man". Là, le contexte se branche automatiquement en mode "playboy" et je m'écris "Doooooooooooooon !" Gagné, je suis la meilleure (après 6 essais)




               On a donc convenu de se rencontrer ce soir après mon passage au temple hindou. Je lui donne rendez-vous à la North Gate Jazz Club où on pourra aller s'asseoir sur le mur de la porte. Et, accessoirement, où j'ai des amis s'il se révèle être un vrai playboy aux avances emmerdantes.

               Au final... On a rapidement délocalisé sur le mur où on papoté une bonne heure. On s'est fait ensuite virer donc on s'est retrouvé sur un banc le long des douves. En tout... Quatre heures à discuter. Et la conclusion ? C'est pas un playboy lol.




               Donc, bon, allez, présentation de mon nouvel ami. Doon, 23 ans (du 22 juin 1985), de Chiang Mai. Une soeur plus âgée, une soeur et un frère plus jeune. Il travaille au Black Canyon Coffee tous les jours de la semaine de 6h à 12h et après il enfile sur l'université où il étudie pour travailler dans l'hôtelerie. Ce qui fait qu'il travaille dans un hôtel 5 étoiles le week-end jusqu'à 21h.

               En fait, je sais pourquoi j'ai repéré sa gentillesse dans le Café. J'aurais du m'en douter lol. Un sourire comme ça, ça se gagne pas n'importe où, ça demande des années d'entraînement. Hé oui, Mr. Doon (ça se prononce Don avec un long "o") a été novice de ses 12 à 20 ans et il a étudié sa première année d'université à Wat Suan Dok.
        Nan mais moi qui me plaignait que je pouvais pas avoir d'amis moines, je viens d'en trouver un ex ^^

              
               Mais bon, y'a des bons et des mauvais moines, hein ? Ben lui c'était un bien. Qui osait à peine parler aux filles parce qu'il voulait pas tomber amoureux, vu que ça le faisait se sentir coupable (ben oui, les règles, mon petit novice...). Encore aujourd'hui, au bout de 2 bouteilles de bière, il est aussi soûl que moi (non, on a rien bu) - alors que les Thaïs ont généralement une bonne descente.
               Et, comme moi, il respecte les 5 premiers préceptes. Ou il essaye. On est des êtres humains, non mais oh, on est pas parfait. Donc ça donne :

- il tue pas. Nan, même les fourmis. Les moustiques ? .... Oui, les moustiques, mais je fais pas exprès (oui oui, comme moi avec les fourmis)
- il vole pas.
- no sex (on s'est pas attardés à discuter de ça en même temps, c'est comme un peu le sujet pas privilégié pour une première rencontre lol. En général c'est "pas d'adultère" mais ça se suit aussi comme "pas de sexe sans amour" et je pense que c'est ce qu'il impliquait. C'est pas un playboy, yes ! ^^)
- il ment pas (et là, si c'est vrai, je lui décerne une médaille. C'est une maladie génétique chez les Thais, le mensonge). Par contre, il est coupable de potins sans conséquences à l'occasion ou (comme tout le monde) d'embellir les histoires qu'il raconte.
- Pas d'intoxicants. Il boit pas de café, il fume pas et il est soûl après deux bières lol.


                 Donc rien qu'à se baser sur ça, moi je dis, c'est un bon gars ;)




                Mais non seulement ça mais en plus il a plus d'humour et de conversation qu'un Thaï normal. Ou alors c'est qu'il parle vraiment bien Anglais et que donc il arrive à exprimer ce qu'il veut dire ? Toujours est-il qu'on a réussi à passer 4h sur un banc sans temps morts ou silences mal à l'aise. Donc je dis qu'on a un exploit, ici.

                Evidemment, la cerise sur le gâteau, c'est qu'il apprend le Français et moi le Thaï et qu'on va peut-être bien se donner des leçons réciproques (au lieu de se chercher des profs particuliers). Et il apprend le Japonais aussi. Mais que demande le peuple ? ;)


                Et donc, avec mon nouvel ami (que je le lâche pas, maintenant que je l'ai trouvé ! Après ma lamentation de la semaine dernière sur "j'ai pas d'amis", y'est hors de question que celui-là disparaisse !!!), on va à Maejo samedi soir pour voir le lâcher des 5000 lanternes. Yup. S'il arrive à partir deux heures en avance de son boulot... ^^

Commenter cet article