Festivités de Loy Krathong - 2è épisode

Publié le par Thulemin

              Genre... J'ai trop d'amis. Dommage qu'ils soient de passage, j'aime bien Alice l'Anglaise et Mathieu le Québécois. Arnaud le Français me fait penser à Kamil, mon ami de Québec... Et puis après faut compter les "pas encore amis mais qui sont là donc on les invite" : Zoé la Française, Olivia l'Américaine que j'héberge. Et enfin les "locaux" : Mia, Lise, Doon. Bref, tout ça, tout ça. Ca fait une troupe à réunir le soir, ça fait pas mal d'appels à passer pour réussir à se retrouver.

Le point de ralliement : l'arbre de Noël version thai, modèle n°2
Loy Krathong, c'est des bougies, des lampes, des lanternes, des lampions, des loupiottes... Partout...





               Bref, mardi soir, on a réussi à réunir Alice, Zoé, Olivia, Mathieu, Lise, Doon et moi. On a perdu Lise et Mathieu quelque part dans la parade et je commençais à me demander si on allait jouer au "10 petits nègres" avec chacun de son bord à la fin ^^;


               La parade commençait vers 19h, avec des étudiants en habits traditionnels. Ca allait des costumes Birmans (que je reconnaissais depuis mon séjour à Chiang Tung) avec les dragons blancs et les tambours de 2m de long, aux sortes de Dieux Grecs à la Thai, en toge blanche et parures dorées. Des tambours, des fleurs, Des cymbales, des danses, des étudiants tellement différents après avoir laissé leurs habits de jeunes fashion pour retrouver leurs origines...

Un des groupes de la parade, je peux juste lire que c'est une école mais je vois pas le nom. Il y avait plusieurs "groupes" comme ça, leur banière en avant et les danseurs et gens en costumes traditionnels à l'arrière.

Le groupe des filles derrière eux
Et les photos de nuit c'est dur :) Donc j'en ai pratiquement pas pris

Le dragon blanc à tête de cerf, originaire de l'état Shan en Birmanie
Ca me fait penser au dieu de la forêt dans Princesse Mononoke...


               Mais Loy Krathong c'est aussi des feux d'artifices et des pêtards partout. Mardi soir ça restait raisonnable, on voyait toujours d'où ça venait et on pouvait s'arrêter pour les laisser exploser en paix. Les gamins achetaient ces longs tubes d'où partaient une vingtaine de petits feux d'artifices. Ah, l'insouciance...

Il faut réussir à toucher la Lune... :)





              On en a eu rapidement un peu marre de la parade, parce que ça avançait pas et donc on a délocalisé avec ce qui restait du groupe, direction un petit pub tout riquiqui dans le coin nord-est du centre, genre paillotte sur la plage. Zoé a finit par piquer du nez et nous a laissé.

               Et au moment où on allait rentrer, un des gars du bar nous a dit que c'était minuit et que les moines étaient en train de faire leur tournée d'offrande près de la rivière. Alice et Olivia tombaient un peu alors elles ont préféré rentrer chez moi. Moi je voulais pas louper ça donc on y est allé avec Doon.



               D'habitude, les moines font leur tournée le matin à 6h mais, pour une raison étrange, ils font une tournée à minuit la veille de la 12e pleine lune de l'année. Les moines laotiens comprennent pas et veulent pas y participer, alors j'imagine que c'est particulier à la Thailande.

                Ce qui était assez comique, c'est que les temples ont envoyé leurs novices, pas les moines. C'est les jeunes qui se collent à la tournée pieds nus dans le froid de la nuit. Allez, zou, dehors ! Ils se sont tous rassemblés près d'un temple de la rivière avec leurs bols, alors c'était facile de les trouver.

                On a acheté des oranges et des pâtes pour leur donner. Je cherchais à voir si je reconnaissais des têtes de "mes" moines et novices mais j'ai vu personne. Par contre, Doon a trouvé les novices avec qui il habitait quand il était encore en orange, alors c'est à eux qu'on a donné. Nous, faire du favoritisme ? Jamais :)



                 Et après, comme ça caillait vraiment trop à 1h du matin, on a filé chez moi. Alice avait loupé son bus donc je l'hébergeais. Mais Olivia et moi on occupait déjà le lit donc elle devait dormir par terre. Et comme on avait toutes les 3 rdv avec Doon le lendemain matin, je lui ai laissé une autre partie de mon carrelage, dans ma grande magnanimité (ou quoi que soit le mot pour ça), histoire qu'on s'emmerde pas à se trouver le lendemain.

                 Ce qui me fait marrer c'est qu'Alice a pas dormi parce que c'était dur par terre mais elle a jamais eu froid. Et Doon a pas dormi parce que le sol était froid mais c'était confortable sinon. Le ressenti totalement à l'opposé. Les Thaïs peuvent dormir partout de toutes façons. Sauf quand il fait froid, donc...

Publié dans Thailande

Commenter cet article