Nouvelles en vrac

Publié le par Thulemin

Retour à la maison


- Donc oui, c'est officiel et officialisé, je rentre pour deux mois. Je suis excitée et morte de trouille à la fois. J'ai peur de passer mon temps à l'intérieur parce que j'aurais trop froid, peur de redevenir plus matérialiste comme avant, peur de perdre des qualités que je pense avoir gagnées ici, peur de ne pas "retrouver" les gens, peur de perdre de vue mes espoirs pour la Thaïlande pour l'année prochaine. Et peur de m'ennuyer ;)


- Je cherche du covoiturage Paris - Brest pour le 23 dans l'après-midi. J'ai regardé les moyens habituels et c'est de la folie... 350€ l'aller-simple en avion (quand l'aller-retour Paris/BKK me fait 800€) ou 80€ en train. Ca a toujours été aussi cher ces trucs-là ? Je vais me ruineeeeeeeer... Bref... Y'a une affaire à voir avec le frère d'Erwan, mais si vous connaissez d'autres gens qui font le trajet, dites-moi quand même !!


- J'ai trop de trucs en tête... Faut que je marque tout ce que je veux faire et tous les endroits où je veux aller...


- Les appareils photos et autres gadgets sont moitié moins chers en Thailande. Qui veut faire du shopping avant que je rentre ? (ps : non, je ne parle pas de cadeaux de Noël). ps2 : les claviers d'ordi et de cellulaire ont les lettres thaïes en plus ;)





La job


- J'ai environ 10 projets de Fantaji qui viennent de me tomber dessus en 2 jours. Je suis même pas à la fin du premier, et je crois que j'ai une semaine pour les faire... Ca craint... A l'attaaaaaaaaque ! Y'a des sous à la clé, on se motive. Et le truc cool, c'est que c'est Freelance, je garde cette job quand je serai en France !!





Les manifestations et l'état d'urgence


- Ce c******** de Somchai a décidé de rester à Chiang Mai pour durée indéterminée. Du coup, quand il a atterrit à l'aéroport mercredi soir, les Pro ont cherché la castagne à des Anti (gouvernements), y'a eu une mêlée, un coup de feu. Le père d'un des leaders des Anti de Chiang Mai est mort. Première victime de ma ville. Bande de CRETINS !!!



- Le chef de l'armée demande au PM de démissionner et de lancer des élections anticipées (ce qu'il refuse évidemment, il tient au pouvoir). Ca l'a mis dans le colimateur du cabinet du gouvernement mais le PM refuse de le licencier. Le chef de l'armée a aussi démenti toute rumeur de coup d'état comme en 2006.



- Mais il y a des rumeurs partout et on aurait vu des tanks près de l'office temporaire du gouvernement, au deuxième aéroport de Bangkok. Moi je dis, vous enflammez pas, c'est juste de l'intimidation contre les Anti.



- L'état d'urgence a été déclaré dans les 2 aéroports de BKK, occupés par les Anti. L'armée devrait intervenir mais Anupong (le chef de l'armée) aurait des vues sympathisantes avec les Anti et ça bouge pas beaucoup. La police est en sous-nombre et les manifestants sont prêts à "se battre jusqu'à la mort". Ca promet. Je serai les touristes encore dans l'aéroport, je marcherai les 10km ou je paierai les 2,500bt (au lieu de 400) que demandent les chauffeurs de taxi, et je fouterai le camp.



- En gros, si vous êtes un touriste en Thailande tombé sur mon blog, suivez ma manière de faire les choses et vous vous rendrez même pas compte qu'il y a des troubles :

         * Evitez les offices gouvernementaux (genre City Hall à 5km de Chiang Mai, la maison du gouverneur près de la rivière) et les lieux propices aux rassemblements (la scène de Rak Chiang Mai 51 près de Suan Dok Gate)

         * Si vous voyez plus de 2 personnes avec une chemise ou un bandeau rouge ou jaune, partez dans la direction opposée. J'en ai jamais vu parce que je sais où ne pas aller (et quand) mais les jaunes sont les Anti et les rouges les Pro. Et là où il y a des groupes, l'autre groupe peut débarquer s'ils veulent la bagarre.

         * Si vous voyez une voiture de police avec les feux allumés qui fonce vers un endroit, évitez d'aller la même direction (City Hall, encore une fois).

         * Et c'est tout... Y'a aucun soucis dans la trèèèèès grande majorité de la ville. Jusqu'à ce qu'ils envoient des Anti de Bangkok par convois de bus ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Tu ne peux/veux pas rentrer de suite avec les avions affrétés par le gouvernement français?
Oui, tu vas reprendre certaines habitudes en rentrant, parce que tu les avais avant de partir, et parce que la vie en France te forcera à les reprendre (voiture, etc.). Mais au fond de toi, ce que tu es, ce que tu es devenue, tu le resteras toujours. On ne peut pas rayer une expérience aussi forte que ce que tu as vécu ces derniers mois.
Répondre
T

Les avions affrétés par le gouvernement ? Beuh... Y sont réservés aux familles avec bébés, aux vieux et aux hommes d'affaires. Anyway, je veux pas rentrer des semaines en avance !

Puis je peux pas reprendre la voiture, j'en ai plus :) Je vais continuer à vélo et le bus (ou le pouce) pour aller à Brest ^^


S
Ben moi, même si t'as peur...J'ai vraiment hate de te retrouver! A très bientôt!Sarah
Répondre