Wan Po

Publié le par Thulemin


          Quiconque a déjà voyagé en Thaïlande est familier avec l'image. Le Roi. Le Roi partout. Le roi en train de peindre, le roi en train de jouer du saxophone, le roi avec son chien, le roi avec la reine, le roi quand il était minot, le roi quand il était moine, le roi quand il était soldat, le roi en train de discuter avec des paysans. Le roi, le roi, le roi.

          Pour les Thaïs, le roi est un demi-dieu ou, tout du moins, ce n'est pas un humain comme les autres. Il est à part, et pas seulement du à sa position. C'est tout un ensemble de croyances et de respect qui transcendent les classes et créent une relation unique entre le roi et le peuple de Thaïlande.

          Il suffit que la Reine arrive dans un endroit pour que les gens se mettent à pleurer. Le lundi, en temps habituel, les foules s'habillent en jaune, couleur du roi, pour lui porter hommage. Lorsqu'il est tombé malade et est sorti de l'hôpital en chemise rose, les Thaïlandais se sont précipité en masse dans les magasins et les chemises roses ont été en rupture de stock.
       
           La relation au roi se situe entre un culte de la personnalité, une reconnaissance pour les nombreux projets qu'il a lancé et un fanatisme quasi-religieux qui ne se base sur aucun fait concret. Il est le roi et on ne se pose pas de questions, un point c'est tout.




            Mais le Roi se fait vieux. Aujourd'hui, il fête ses 81 ans. Pour l'occasion, c'est la Fête des Pères (Wan Po) en Thailande - eh oui, le Roi est le père du pays. La veille de son anniversaire, le roi fait généralement un discours et celui de cette année était particulièrement très attendu.

             Les Thaïs ont en effet l'habitude de se tourner vers le roi en cas de problème, pour chercher conseils et réconfort. Il est celui qui les guide vers le "mieux" et beaucoup ont regretté qu'il ne dise pas un mot lors des troubles politiques des derniers mois.

             Mais, enfin, le roi allait parler, il allait offrir conseils et guidance spirituelle dans ces temps sombres ! Eh bien... non. Pour la première fois en 58 ans de règne, le roi n'a pas fait de discours. La raison officielle ? Une bronchite et une inflammation de l'oesophage qui l'empêche de manger correctement.


             Eh bien il a mal trouvé son moment pour tomber malade, alors que le pays entier repose sur lui et sur ce qu'il allait dire. Tous les Thaïs sont sombres et inquiets pour la santé du roi maintenant, encore plus que jamais. Et moi, avec mon esprit cynique d'Européenne, je trouve qu'il a bien choisi son moment pour tomber malade.

             S'il est vraiment malade... Il n'a jamais donné son opinion pendant la crise, alors qu'elle aurait suffi à stabiliser la situation. Prononcer un discours hier soir l'aurait obligé à parler de la crise, ou les gens n'auraient pas compris pourquoi il évite le sujet. Tomber malade, quelle belle occasion de prolonger le silence sur ce sujet !

             Maintenant, pourquoi il l'évite ? Aucune idée... C'est au désavantage de la Thailande mais il a sûrement des intérêts personnels cachés derrière. On sait qu'il n'aime pas Thaksin, mais au point de mettre en menace la stabilité politique du pays... ??




              Et là je vais me prendre 10 ans de prison pour crime de lèse-majesté... J'espère qu'ils ne lisent pas le Français, au palais royal. En attendant, je vais faire ma bonne petite Thaïlandaise d'adoption :



Bon anniversaire Majesté !
Puissiez-vous rester fort et en bonne santé et nous apporter conseils en ces temps sombres !



(ha... ha... ha)

Publié dans Thailande

Commenter cet article