Tournée des écoles

Publié le par Thulemin

            En Thaïlande, on a plusieurs sortes d'écoles : les gouvernementales et les privées, dont certaines sont internationales. D'après ce que j'ai compris, les écoles gouvernementales ont toutes une 2è langue dans leur programme, et ça inclut généralement le Français. Il en est de même pour beaucoup d'écoles internationales. Et puis il y a aussi les Languages Institutes, French Departement et Education Faculty dans les universités...
             Bref, plein de places potentielles...


              Ca m'a pris un bout avant de trouver le courage d'aller enquêter. Et au final, je me suis dit que plus j'en savais avant de partir, moins mon esprit s'échaufferait pendant 2 mois. Et que j'avais qu'à prendre ça comme un jeu, une répétition pour de nouvelles requêtes en Février / Mars.




                J'ai piqué la moto de Don (après la moto de ma concierge un jour ^^) et je me suis baladée. Résultat : j'ai pas eu le temps d'aller partout. Il y en a certains qui sont à 10-15km d'ici et genre ça me prendrait une heure pour une application. Donc j'ai plus bougé en ville et j'enverrai mes applications par internet pour les autres. Avec application en personne à mon retour.

Prince Royal's College : le prof de Français est là depuis longtemps, pas sûr qu'il parte. Et même s'il part, ils vont peut-être fermer la classe de Français à cause du faible nombre d'élèves (ils vont tous en chinois et en allemand, pff)

Chiang Mai International School : ils vont passer mon CV au principal.

Dara Academy arts school : ils vont passer mon CV à la personne compétente

Sacred Heart : on n'a pas de cours de Français. Ok.

Wattanothai Payap School : non mais je veux bien postuler mais ça serait chouette qu'il y ait quelqu'un dans les bureaux du département de Français...

Rajabhat University : CV donné aux secrétariats du Language Institute et du Département "Le Français des Affaires" (ahahah... M'embauchez pas s'il vous plaît)




            C'est la dernière qui a été la plus prometteuse... Yupparaj Wittayalai School. Je suis entrée, ai garé la moto dans un coin et suis allée demander mon chemin avec la phrase magique que Kui m'a appris "Dichan maa samak ngan ka" (je viens postuler pour un job). Coup de chance, je suis tombée sur un prof du département anglais et il décide de m'accompagner.

            En chemin, il me dit qu'il ne m'amènera pas au département de Français mais à l'étage en-dessous et qu'il ira chercher la responsable. Comme ça, le prof de Français titulaire ne me verra pas et ne sera pas en colère. Ce à quoi il rajoute que le prof actuel est paresseux. Et que les contrats sont d'un an et que donc ils se demandent s'ils vont renouveller son contrat. Hum hum... Intéressant :)
             Je rencontre donc la dame et elle ne me parle pas du professeur actuel. Mais elle rajoute qu'ils ont reçu l'autorisation d'ouvrir un poste "irrégulier" (j'ai pris ça pour du mi-temps, mais je sais pas trop ce que ça impliquait) l'année prochaine. J'ai dit que ça m'intéressait aussi.
              C'était marrant de parler en Français avec elle. Elle m'a posé quelques questions, je lui ai dit que j'avais pas de diplôme d'enseignement mais que j'étais motivée et sérieuse. Elle a sourit quand elle a appris que je préparais l'intégralité des cours pour Wat Suan Dok. Et, alors que je descendais dans l'escalier, elle m'a rappelé deux fois pour me demander 1/ comment on prononçait mon prénom et 2/ d'où je venais en France. Je sais pas si c'était de l'intérêt culturel pour une fanna de Français ou si c'était l'indice d'une chance pour moi.

                Y'a plus qu'à voir si elle me contactera...

Commenter cet article