Histoire de réveillons

Publié le par Thulemin

             Je ne sais pas comment ça s'est passé en Thaïlande mais, en France, c'est resté la même chose :) Les amis se réunissent et mangent (ou boivent) toute la soirée jusqu'à minuit, il y a des effusions, des embrassades, des bisous sous le gui et puis la fête reprend son cours.
             Plus on est "vieux", plus on a des chances de passer le réveillon devant une belle table bien rempli d'un repas tout ce qu'il y a de plus "gastronomie française" - ce qui implique généralement une durée à table d'environ 3h...


               De l'autre côté, donc, plus on est jeune, plus on boit. Je suis arrivée en Bretagne en ayant perdu contact régulier avec presque tout le monde, quatre irréductibles battant le haut du pavé avec quelques communications tous les 2 mois. J'avais envie de revoir un peu tout le monde mais "un peu tout le monde" s'est rétrouvé être "un peu éparpillé partout". Forcément, après 2 ans 1/2, on ne va pas faire la difficile...

               Je voulais vraiment passer le nouvel an avec Thibault, mais il était invité avec des potes à lui chez un inconnu. Autant j'adooooooore Thibault et je m'entends bien avec sa soeur et Mathilde, autant les autres je les aime bien mais je sais jamais vraiment quoi leur dire. Et le thème de la soirée, c'était de boire. Bon, peut-être pas que ça mais je savais que je ne me sentirais pas à l'aise...



               J'ai quand même essayé mais au bout de deux heures, je n'arrivais toujours pas à rentrer dans l'ambiance. Alors j'ai lâchement décidé de fuir... Je ne voulais pas passer les derniers moments de 2008 à m'emmerder, j'avais l'impression de piétiner.
                Et j'ai appelé Thomas, qui faisait le réveillon chez lui. J'aurais full aimé que Thibault suive et reste chez Thomas mais il n'est passé qu'en coup de vent, quand ils m'ont déposé. J'ai eu un peu l'impression de l'abandonner, j'aimais pas ça...

               Mais j'ai eu raison de changer... C'était juste différent. Deux réveillons, deux mondes. J'appartenais au deuxième et je l'ai senti dès le premier pas dans la maison.



           En fait, je m'en moquais un peu que ça soit le réveillon. J'ai jamais vraiment fait attention à ce jour-là, je voulais juste passer du temps avec des amis perdus de vue depuis trop longtemps. Je suis arrivée 10min avant minuit et j'ai tout de suite été happée dans l'ambiance.

             C'est peut-être parce que Sébastien, un gars de l'université à qui j'avais parlé plutôt rarement et que je n'avais jamais croisé en dehors des couloirs de la fac, m'a sauté dans les bras dès qu'il m'a vu. Trop content de me voir, donc... Et fort réciproque, même si sa spontanéité m'a étonnée :)

             A peine sortie des bras de Séb que Fabien me saute dessus. Il ne m'a pas lâché (et je parle au sens littéral - physique donc...) pendant plusieurs minutes, il devait avoir peur que je disparaisse d'un coup de baguette magique :) Puis c'est à mon tour d'embrasser Arnaud et Victo, deux autres "figures de couloir" de la fac. Et enfin je réussis à me frayer un chemin jusqu'à la cuisine où je saute sur Thomas - renversant au passage un liquide non identifié sur le lino de la cuisine. Je m'en foutais royalement. J'étais là, j'étais avec eux, la tête a cessé de penser et le coeur s'est mis à chanter. Je les aime !

Moi, Thomas (Tom), Arnaud et Seb


                Rien d'extraordinaire dans la soirée elle-même. J'étais juste trop au paradis pour m'ennuyer, anyway. Revoir Tom et Fab, découvrir Séb et Arnaud pour de vrai, reconnaître Corentin (alias Jar Jar Bin) et rencontrer Sylvain, plus cotoyer une foule de 20 inconnus qui créaient l'ambiance... Il ne m'en fallait pas beaucoup plus !

Heeeeeeeyy, Macarena !

               J'ai passé au moins une heure dans les escaliers avec les gars (oui, tous mes amis sont des gars, et alors ?), dansé la salsa avec Fab et une sorte de bal avec un inconnu, fait des papouilles à tout le monde et fait le plein de câlins pour rattrapper une année et demi loin des miens. 

Le carré VIP sur les marches :)
De haut en bas : Sylvain, Corentin (le Jar Jar Bin, pour moi) and Arnaud


Plus Sébastien, un des gars les plus allumés de la soirée...
Ce qui est marrant, c'est que mon frère s'appelle Sébastien. Et que ce gars-là a une soeur qui s'appelle Gaëlle. On est donc frère et soeur par association de prénoms (oui, ça a été décidé officiellement)

Mais même les plus azimutés peuvent s'endormir. Séb a été le premier à piquer du nez, vers 4h30

Jar Jar Bin, Victo (un autre de la fac, yeeaah) et Arnaud, qui doivent regarder de drôles de photos d'eux-mêmes.
Et non, Jar Jar ne boit pas d'alcool. C'est du Perrier. On est clean, nous ;)

Fabien avec le gui
Je ne sais pas qui l'a accroché mais il était bien bas... Je n'ai vu personne s'embrasser dessous :)


              Je suis allée me coucher vers 6h, longtemps après que la majorité des petits jeunes (les amis de Marine, la soeur de Tom) soient partis. Les derniers irréductibles - mes amis donc - se sont couchés vers 7h. J'ai pu dormir environ 4h avant de me lever pour faire le ménage. Et oui, part intégrante des soirées "at home"

              C'est Arnaud qui nous a déposé, Séb, Fab et moi. En tout cas, il faisait sacrément froid, parce que c'était pas mal humide. On n'a pas eu de givre les deux derniers jours mais je sens que ça va revenir. Et peut-être que demain matin, on reverra du blanc sur les toits :)
 
Mais si, c'est blanc... :)

Publié dans France

Commenter cet article

Tibo 06/01/2009 09:53

Tu as bien fait de nous quitter, même moi me suis fait chier ce soir là ^^Rha, j'aurais mieux fait de rester. Mais bon, j'étais pas le seul à vouloir te revoir, faut savoir partager :pTibo, deçu de son nouvel anMais hyper content d'avoir revu sa Gaëlle ^^

Thulemin 12/01/2009 22:51


Ben la prochaine fois t'embarquera ta soeur :) Et tu resteras t'amuser chez Thomas, comme ça y'a même pas besoin de me partager!