En touriste dans Nantes

Publié le par Thulemin

             Voilà que mon séjour à Nantes touche déjà à sa fin... Je suis sortie de la bulle de l'appartement seulement hier après-midi, avant de revenir à toute vitesse à 17h pour l'investiture d'Obama. Au programme de la promenade : déambulations dans le centre historique de Nantes, et plus particulièrement au château...


Vue du château avec la Cathédrale St Pierre en fond


             Le centre est vraiment sympa, avec toutes ces rues pavées, ses boulangeries à chaque coin de rue, ses piétons qui déambulent au hasard de leurs pérégrinations. Les Nantais, je n'ai pas trop fait attention à eux. Ils me regardaient d'un air bizarre quand je prenais des photos, de cet air "mais qu'est-ce qu'elle fout ?". Allo, vous n'avez jamais vu de touristes ? :)
              Du coup, pour un peu de chaleur humaine, je suis allée acheter un pain au chocolat pour moi et un autre pour un SDF blotti sur un seuil de porte. Les sourires, y'a que ça de vrai ! Vous avez remarqué comme les sdf ont l'air tellement plus heureux quand on leur donne quelque chose que quand on leur donne de l'argent ? Quelque part, ça doit leur prouver que ça part d'une vraie intention, pas d'un "ah tiens, j'ai une pièce". Ah, si seulement j'étais un peu plus riche...

Les passants, tous inconscients des autres autour d'eux
J'ai l'impression d'être une des seuls à regarder les gens autour de moi


Un bonhomme qui n'avait pas froid, sous le regard d'Anne

Des rues non-piétonnes où ça sent quand même bon le flânage en règle et les cafés en terrasse

Une ville typiquement française avec ces bâtiments un peu haussmannien

Une autre particularité : tous les toits sont au même niveau ou presque...


            Il n'y a aussi qu'en France (ou presque) que chaque ville d'importance possède son propre château. Ah ces duchés... Celui de Nantes n'était pas seulement le logis des ducs de Bretagne, mais aussi une forteresse contre l'invasion des Français (ah les maudits Français...) mais aussi des protestants lors des guerres de religion. Allez, petite visite du château d'Anne de Bretagne !

Vue sur les toits

Tout le lond des enceintes, un petit sentier vous propose de faire le tour des douves et d'observer quelques éléments structuraux de l'édifice, comme les armoiries ou les additions des différents propriétaires

Ici, par exemple, la partie plus noire est une reconstruction. Les murs de l'époque médievale sont formés d'une alternance de plaques de schiste et de blocs de granite (voir juste à gauche) mais cette tour a explosé en 1800. On voit encore les fondations de la tour précedente dans les douves d'ailleurs. C'est l'effondrement d'un plancher vermoulu qui a provoqué l'embrasement de la réserve à poudre. 60 morts et 108 blessés...

La lumière était chouette quand j'y étais, heureusement. Mais ça ne m'empêche pas d''imaginer fort bien le château triste, froid et humide pour les gens qui y habitaient !

Et sur les murs... des sentinelles !

Le tout maigre...

Le chien fou...

Un peu plus démoniaque...

Mais aussitôt rentré dans l'enceinte du château que l'aspect forteresse s'estompe pour laisser la place à une cour digne des nobles qui s'y promenaient parfois, et on se croirait tout de suite beaucoup plus dans la Loire.



Jour froid, jour de semaine... J'ai réussi à avoir le château presque pour moi toute seule

Sur les toits des Ducs



             J'ai vraiment eu froid aux mains à prendre toutes ces photos, mais le soleil a fini par se décider à sortir un peu et c'est à ce moment-là que j'ai quitté le chateau pour me promener dans le centre. C'était la promenade totalement sans but, avec pour seule direction celle de la maison. Je voulais rentrer pour voir l'inauguration en direct. A 16h50, j'étais à la maison. Timing parfait :)


Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article