Les productions du week-end

Publié le par Thulemin

            Huuuuuuum... Peu de choses à raconter pour ce week-end. J'ai passé l'aprèm de samedi à B-Bloom avec Marie, avant son retour à Bangkok. Un ami thaï à elle, Tanut, habite à Chiang Mai pour un mois et est donc passé nous voir. Puis ça a été au tour de Justin.
            Au final, c'était sensé être ma retraite pour travailler et on a fait que bavarder. La fatigue accumulée de la semaine est tombée d'un coup et j'ai rien fait de productif de ma journée. Beau début !




            Conformément au plan prévu, on part à Rayong mercredi à 5h du matin pour 5 jours. Rayong est au sud de Bangkok et on part en Summer Camp avec une trentaine d'élèves du Lanna Technology College. Imaginez ça comme une sorte de colo pas chère pour les bons élèves de l'année, le but étant de s'amuser et de potasser un peu son anglais.

            Avec les autres TEFLiens, on sera donc là pour leur donner leurs leçons d'anglais quotidiennes les jeudi, vendredi et samedi matins. Ils ont trois heures de cours donc on s'est divisés en 3 groupes. Moi, toute chanceuse que je suis, je ferai les cours de 8.30 à 9.20, en même temps que Jeff et Gille. Peut-être plus dur de se lever mais je serai débarassée de la corvée plus tôt dans la journée :)

             Jeff, Gille et moi, on enseigne donc la même chose. Les 30 élèves seront divisés en 3 groupes et on en aura un chacun. Petit groupe en perspective :) Les cours seront axés ainsi:

- Jeudi : dire l'heure. What time is it? It's................

- Vendredi : le présent continu pour parler d'actions se déroulant maintenant. I am eating, she is sleeping.

- Samedi : les pronoms démonstratifs. This is a cat, those are my friends, that is a ship, these are pirates.


              Il faut donc qu'on prépare nos "worksheets" (les feuilles d'exercices), le matériel pour les activités de "production" (c'est-à-dire les activités d'expression orale où ils sont groupés par paires) et qu'on crée et écrive le "lesson plan".
             Le but du week-end, ce n'était donc pas de se reposer, mais de créer les Worksheets et les supports de Production. Demain, on montre tout ça à John, il nous dit ce qu'il en pense, on les retravaille puis on se lance dans l'écriture du Lesson Plan.

              Tout un programme !!




              Et donc voilà en exclusivité mondiale, mes worksheets pour le Summer Camp de Rayong.

Dire l'heure

             J'ai une worksheet bateau avec des pendules et il faut écrire l'heure indiquée. C'est plus mon activité de production que je trippe. Une sorte de jeu de l'oie qui se joue avec une pièce (face : on avance d'une case, pile : on avance de deux cases). A chaque case, ils doivent lire l'heure. S'ils se trompent, ils perdent un tour et doivent retenter au tour suivant.



            Heureusement, j'ai trouvé un site qui génère des horloges automatiquement, sinon j'en aurais bavé. Internet est diabolique, il y a de tout mais on passe une heure trente avant de trouver ce qu'on cherche. Surtout quand on ne sait pas exactement ce qu'on cherche.


Les pronoms démonstratifs
 
             J'ai déteste internet ce week-end. Surtout pour ma worksheet sur les pronoms démonstratifs. Je trouvais aucun dessin qui me plaisait. Après, j'ai voulu faire une thématique Rayong mais j'avais aucun image au pluriel pour "these" et "those". Pareil pour Chiang Mai.

            Au final, je suis revenue sur mon idée première mais que j'avais abandonné parce que c'était trop difficile de trouver des images claires et en relation avec le thème. J'ai laissé tomber Naruto, aujourd'hui je me lance dans One Piece. Les mangas sont rois en Thaïlande ;)


         En gros, c'est Luffy qui indique une image soit près (this, these) soit loin (that, those). Faut que je la retravaille un peu parce que ça s'aligne pas correctement, mais Word a décidé de pas vouloir me laisser faire ce que je veux, il aligne plus rien. Comme si je m'étais pas déjà assez énervée aujourd'hui contre mon ordi ! :)




          Et en plus de tout ça, j'ai eu une invasion de fourmis ailées. Elles passaient sous la porte, même une fois que je l'ai "calfeutrée" avec un tee-shirt sale. Il y en avait une soixantaine à voler dans la chambre. Et après, elles ont toutes perdues leurs ailes et maintenant elles rampent par terre.

            Mais quelle vie, mes amis !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article