En classe

Publié le par Thulemin

            Soyons clair... Le but de ce voyage était d'enseigner. Oh, je vous vois tous avec vos grands sourires, en train de murmurer "mais oui, mais oui, c'est ça".

             Bien sûr que c'est ça, voyons ! Le but n'était pas du tout de se baigner tous les jours, d'aller plonger avec les tortues, de se prélasser sous les cocotiers, de prendre des photos débiles à longueur de journée, de rigoler avec les jeunes, de boire de la bière le soir, de se remplir le ventre de spécialités thaïlandaises, de profiter de la piscine, de...

             Nan, nan, le but était de travailler. Mais siiiiii, croyez-moi ! :)





            Plus sérieusement... On a effectivement travaillé. On était 10 profs à enseigner et il y avait 3 heures de cours chaque matin. On était donc trois à enseigner à 8h30, puis 4 à 9h20 et enfin 3 encore à 10h10.
            Les cours se finissaient à 11h pour les élèves mais nous on enchaînait sur le "feedback". Qu'est-ce qu'on a bien fait, qu'est-ce qu'on a foiré, les affaires à améliorer etc etc.


             J'ai eu la chance d'enseigner à 8h30 tous les matins.

             Ca veut dire que j'étais la première à décompresser, pour apprécier le reste de la journée.
             Ca veut dire aussi que les étudiants n'étaient pas encore blasés des cours.
             Ca veut dire enfin qu'ils fallaient les motiver, parce qu'ils dormaient encore après les excès de la veille.




           Urgh... J'aime pas me voir en photo donc je ne publierai que celle-là, même si Pii Tun m'en a filé 3 autres. J'aime pas avoir l'air sérieuse ^___^

           Globalement, je me suis améliorée au fur et à mesure des leçons. Ca pourrait sembler logique mais beaucoup vont et viennent dans leurs notes. Pour moi, ça a donné B+, A-, A- (puis, de retour à Chiang Mai B++ et A-).




             Mon premier feedback a été rude. Ma préparation était très bien, mes activités plutôt réussies, tout était bien planifié. Mais... Je n'avais pas l'attitude d'un prof : trop "douce", pas assez d'autorité naturelle. C'est dur à prendre sur le coup. Un lesson plan, c'est facile à améliorer en y passant un peu plus de temps. Mais comment on change sa manière de bouger et de parler en un jour ?

             
              En fait, c'est assez facile à cerner. Je suis tombée dans le piège typique du prof normal : on veut que les élèves nous apprécient, donc on la joue gentil. Ma technique a été la suivante : je suis devenue amie en dehors de la classe, comme ça j'avais plus besoin de le faire en classe ^___^
 
               Sérieusement, il y a une grande part de ça. Le reste, ça a été "éteindre complètement la conscience que je suis moi". C'est-à-dire ne se poser aucune question, faire des mimes immenses et stupides, se tourner en ridicule volontairement, faire répéter les étudiants jusqu'à ce qu'ils n'en peuvent plus... Ca demande d'oublier qui on est, sinon on ose pas.

               John appelle ça "to put on our teacher's hat".
               Il n'y a qu'une fois qu'on a réussi à le faire qu'on sait à quoi ça correspond...


La classe de Kim. J'ai jamais enseigné à ce groupe et c'est pas plus mal...
C'était le groupe avec la plus grande concentration de dragueurs et de fainéants ^^"
Mais en dehors de la classe, je les aimais bien pareil (surtout Tae, Mr. Teeshirt jaune)

La classe de Noy. C'était ma classe du vendredi et du samedi matin. Plutôt bien, ils participaient comme il fallait (si j'y mettais de l'énergie). Il y avait Nu, mon chouchou (j'assume...) et Yim, la ladyboy bavarde. Des bons éléments, qui ont fait qu'on avançait bien au lieu de tourner en rond. Même s'il fallait les pousser un peu parfois pour répéter, ils participaient aux activités sans se déconcentrer :) Et Nu gloussait tout seul quand je leur filais les exos avec les dessins de Naruto ou de One Piece alors ça me faisait sourire pareil ^^

La classe d'Andrew. Le rang du fond, c'est tous mes chouchous aussi (oui, j'en ai plusieurs) mais il faut croire que les autres avaient des problèmes de discipline avec eux. Moi j'en ai pas eu, le jeudi matin. Peut-être qu'ils avaient encore peur de moi à cette époque :) Basically, un chouette groupe pareil, mais un peu moins fort que le précédent.

Le repère des étudiants entre deux classes : la terrasse avec vue sur l'océan.
On surplombait directement la plage. Tranquille comme lieu de travail.... :)          

Commenter cet article

Mamie 26/03/2009 08:01

Oui, un prof comme ça impose !!!!!