Sortie sur l'île aux tortues

Publié le par Thulemin

               Perdue dans un recoin de la province de Rayong se trouve l'île Ko Mangai. La famille royale y a créé un centre de sauvegarde et de protection des tortues thaïlandaises. On y fait principalement de la reproduction "sécurisée" avant de relâcher les tortues lorsqu'elles sont devenues assez vieilles.


                Ca a donc été l'occasion d'un petit voyage en bateau jusqu'à l'île, où on a visité l'élevage et le musée, écoutant en hochant la tête les commentaires du monsieur. Puis retour sur le bateau, 5min de contournement de l'île et nous voilà à enfiler masque et tuba pour un petit tour sur le récif de corail.

                Oursins bleu fluo, bénitiers et bancs de poissons par dizaines, bienvenus dans le grand bleu. On aura pas vu les tortues mais je m'en satisfais pareil, depuis que j'en ai vu une à l'improviste en Malaisie :)


"Regaaaaaaarde, P'Tun, y'a des poissons !!" C'est bien, Por ^__^

Les bateaux de pêche, ici ou ailleurs... sauf que là, leur nom est en thai :)

Le coin des prof, depuis le premier étage

Big, moi, Por, Nu et John qui se grossit... :)
Ca fait du bien le vent du large, quand on ne l'a pas souvent !

Question... Combien de gars sur la photo ? :)

Arrivée sur l'île, une rangée de derrières retient le bateau à quai

Bébés tortues à trois mois. How cuuuuuuuuuuuuuuuute !

J'en veux une en peluche...

On s'amuse comme on peut pendant la visite...

Depuis le bateau (nan, j'ai pas plongé avec mon appareil...)

Diao et Mos sur le pied de guerre :)

Keng et Reef qui s'écroulent aussi le pied remis sur le bateau
Je vous jure, y'a plus de jeunesse !

Une autre forte concentration de chouchous en vue :) Baaz (mister shirt rouge) est juste un des meilleurs et des plus craquants (si, si, avouez-le !). Tae, mister tee-shirt jaune, était juste trop adorable pour être un gars aussi. Vous connaissez déjà Nu, on le présente plus. Et Big, à l'arrière en bleu, avec son sourire de gamin :)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article