Vivre international

Publié le par Thulemin

             On était 200 retraitants. Une cinquantaine de monastiques. Une cinquantaine de staff. Environ 300 personnes venant de tous les coins d'Asie et parfois du monde.

             Indonésie
             Chine
             Singapour
             Hong-Kong
             Vietnam
             Thaïlande
             Laos
             France
             Pays-Bas
             Israel
            
                Nos familles étaient réparties en fruits. Il y avait les familles "thaïes", les familles "100% vietnamiens" (comme Thich Nhat Hanh vient de là-bas, beaucoup ont fait le déplacement) et nos deux familles internationalles. La famille Banane était plus indonésienne et super dynamique. La majorité de mes amis étaient là-bas.

France (devinez qui), six Indo, deux thai, Azriel d'Israel (ça ne s'invente pas) et Jay d'Hollande (tête orange)

        
                 Ma famille c'était l'Orange. Et pour cause, on avait les trois moines Laotiens avec nous :) Mais à part eux, un autre Laotien, une Singapourienne, une Hong-Kongaise et moi, le reste était Vietnamien.
                
                 J'ai jamais été très attiré par le Vietnam. J'en entendais pas que du très bon, genre le rythme de vie est ultra-speed, les gens vous voient comme des portes-monnaies sur pattes etc etc. Et puis notre famille n'était pas très active, il a fallu deux jours avant que l'énergie que j'y mettais commence à revenir et à produire ses fruits.

Anoutai, Thong, Tai, moi, Nhi, Yen, Minh Duc, Hai et Tri
Course de "bateaux" entre les différentes familles :) On n'a pas gagné ^^


                 Les Laotiens ont bien réagi. Anoutai, le novice de 18 ans (celui à gauche sur la photo) était génial, super excité à l'idée de participer aux jeux et aux activités comme un jeune normal. Tellement trippant. Thong, le moine de 24 ans, était plus posé mais trippait autant à courir dans tous les sens. Ca fait du bien de voir des moines redevenir enfant :)
 
                 Et grâce à eux, j'ai réussi à lancer six jeunes vietnamiens dans l'énergie aussi. Fait que, à la fin, on était 12 actifs dans la famille. J'ai surtout trippé sur deux des Vietnamiens, Hai et Minh Duc, et me remémorer leur sourire me calme instantanément, me fait revenir à ma respiration et sourire pendant 5min. Je les aime...




                 Cette retraite était de toute beauté. C'était génial d'être à une table avec autant de nationalités, de manger en silence et de pouffer de rire tous ensemble quand le gecko commençait à hurler dans le silence du hall. De communiquer plus par des chants et des sourires que par de vrais dialogues bien construits.

Le staff Thai : Bee, i don't know, Tee Yai

En pleine séance de danse :)

Séance nettoyage du hall à manger...
Des fous d'Indonésiens... Deux frères, deux soeurs, une perdue de 15 ans, un Viet et un Hollandais...

Copyright : Yuliana

Commenter cet article