Un joli compliment

Publié le par Thulemin

             Ce soir, c'était Shabbat, le repas que mes amis juifs célèbrent ensemble le vendredi soir. Ils invitent généralement plein de monde à venir les rejoindre et certains moines cambodgiens (Chhunny, Ken, Lout...) y sont déjà allés pour partager un moment inter-spiritualité.

              C'était mon deuxième Shabbat. Ce monsieur arrive...

Moi : Vous vous venez souvent aux Shabbat ? Votre tête m'est familière...
Lui : De même. Je ne suis venu qu'une fois, l'année dernière.
Moi : oui ! Dans l'appart de Mike quand il habitait à blablabla
Blablabla
Moi : et aujourd'hui, c'était ma première journée à l'université !!
Lui : tu enseignes à CMU ?
Moi : oui. Vous aussi ?
Lui : oui... Tu as passé un entretien en Avril ?
Moi : oui...
Lui : Française et tu as étudié au Québec ?

                  Aaaaaaaaaaaaah... C'était le farang de l'équipe d'examinateurs ! Il était accompagné de 3 Thaïes... Et il s'est rappelé de moi. Il m'explique qu'il a retenu mon CV à cause de la photo (haha) et du fait que j'ai étudié à Québec (il vient de Vancouver).

                Dix minutes plus tard, je prends mon courage à deux mains pour lui demander : mais pourquoi moi ? Sur 25, on est 6 à avoir été choisi... Et je ne suis pas une anglophone de langue maternelle. Ca m'intrigue et j'ai l'occasion de savoir ! Alors zou !


                 La réponse ? Trop flatteuse...

                  "Hé bien, déjà, j'ai écouté et tu as fait très peu d'erreurs, trois-quatre seulement pendant l'entretien. Donc j'ai dit aux Ajaan thaï que tu avais un niveau d'anglais élevé. Mais ce qui nous a surtout décidé, et c'était à l'unanimité, c'était ton énergie, ce que tu dégageais."
                  "Je leur ai dit de ne pas te laisser filer, que des professeurs hautement qualifiés pour les postes, il fallait leur confirmer aussi vite que possible. Ils ne t'ont appelé que 2 semaines après ? Deux minutes après que tu sois partie, on était déjà sûrs de notre choix"

                   C'est bon, là, je ne me sens plus haha.On m'a choisi sur des critères académiques et personnelles, pour ce que je dégage et parce qu'ils ont pensé que je réussirais à intéresser et motiver les étudiants. Tout bon :) Reste plus qu'à être à la hauteur des espérances...




                 Et comme si ça ne suffisait pas, je rentre à la maison pour trouver un mail du gars du Language Institute (qui m'avait enlevé l'offre de Sciences y'a 10 jours). Il me propose maintenant d'enseigner 2h les lundis, mercredis et vendredis soirs. Ce qui fait 12000bt en plus par mois. Je double presque mon salaire... Mais c'est 6h en plus... Passer de 12 à 18h ? J'y réfléchis mais ça risque d'être oui :)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Eh bien non, de nouveau mange par votre logiciel - visiblement votre blog n'aime pas les messages d'abord tapes dans Word, afin d'y rajouter des accents (clavier thai)...Tant pis alors, je le tape sans accents, dernier essai ! ....Ca me rappelle le bon vieux temps (un autre siecle, ne me demandes pas lequel) ou j'etais assistant d'anglais a temps partiel dans un college en France, a 18 ans, avant de rentrer a la fac. Au lieu de faire 12 heures par semaines (commes les assistants a temps complet), j'etais limite a 8 heures par semaines, dont deux heures d'activites 'sportives et culturelles (on passait des disques et on jouait au ping-pong). J'etais loge, nourri, et en plus on me donnait 1 600 francs par mois, ce qui etait largement sufissant a l'epoque (ere de Napoleon). Ah, la belle vie ...




Répondre
P
Bizarre, la plupart du message précédent a disparu ! Coup de chance, je l'ai gardé ! Le voici .......




Répondre
P
Te fatigues pas trop !




Répondre
P
Dis donc, 18 heures de boulot par semaine ? C'est énorme ! Comment tu vas tenir le coup !
Répondre
T

Ben... C'est comme un temps plein :)

L'offre à temps plein que j'avais à Wachirawit (pour enseigner les maths), c'était 18 cours + 2h de "clubs". Là, c'est 12 cours. L'horaire officiel donne 1h30 mais ça ne dure en fait que 1h15. Ce
qui fait en fait 10h et non 12. Donc ça sera plutôt du 16h. Ca reste raisonnable... Plus ou moins...


E
Gaelle Gaelle Gaelle... franchement, il n'y a que toi pour ne pas t'en rendre compte! C'est bien vrai que tu dégages une 'bonne' énergie. Il suffit de voir les gens que tu croises et qui gardent le contact avec toi et qui t'apprécient! Aller, j'arrête, sinon tu vas plus passer les portes!
Répondre
T

Nan mais je le sais mais au point que ça me décroche un job dans la 3è université de Thaïlande...