I love my students - Anecdotes

Publié le par Thulemin

             Oui, ma vie tourne autour de mes étudiants. Et j'assume :)

             Je voulais juste papoter un peu sur ces deux derniers jours à l'université et sur l'évolution que j'ai cru y voir. Je ne sais pas vraiment quelle en est la cause mais elle est probablement double :

- ces vacances de 5 jours (pont + 2 jours fériés bouddhistes) m'ont remise à zéro et j'ai pu raconter plus de blagues et sourire plus en classe

- m'avoir vu faire la grimpette sur Doi Suthep (damn, ça rime !) a donné une autre image de moi aux étudiants. J'en ai vu une quinzaine mais beaucoup plus m'ont vu. C'est sûr que c'est plus facile de repérer un étranger qu'un thaï, au milieu de 10,000 étudiants...




              Evolution donc ? Plus de sourire de la part des étudiants et, en un mot, plus de complicité. Je suis devenu complice avec certains étudiants, échangeant ces regards qui font passer des messages sans avoir besoin de les verbaliser.

               Ca a commencé avec New, jeudi, qui écrivait un sms en cours. Je m'approche discrètement et, au lieu de dire quoi que ce soit, shoote en douceur dans ses chaussures. J'ai un peu hésité avant de le faire, parce que les histoires de pieds, en Asie... Il me regarde et m'envoit un immense sourire qui disait, sans effronterie, "oui, pardon, je sais, je le range, je le referai plus". Et la classe en général était plus participative, les étudiants plus volontaires, plus souriants. On va sauver cette classe !!! (oui, 102 reste ma classe la plus difficile)


               Mais c'est surtout hier que j'ai vu toute la différence, avec mes étudiants de 203.
               (je remets les photos, histoire que vous puissiez visualiser un minimum de qui je parle)


               J'étais à un de ces cafés en plein air de la fac de Lettres quand je vois un soleil au loin. Ah, tiens, Benz ! Je replonge ma tête dans mes copies 20s et la relève pour voir Benz à 15m de là.
               Je lui souris, dit bonjour, il vient me voir. Et commence à tirer la chaise près de moi... avant de se rendre compte que "attends, je fais quoi là ?? Je vais pas m'asseoir avec la prof !" et de jouer nerveusement avec le dossier.

               En m'efforçant de ne pas rire devant son incertitude, je le questionne sur ses cheveux verts de l'année dernière. Ce à quoi il répond que "non, non". Il avait rien compris à ce que j'avais dit lol.
               Paniqué à l'idée de parler en ANGLAIS seul avec sa PROF, il bafouille un "study !" et s'esquive gauchement dans le bâtiment adjacent. Mais juste trop cute ! Benz, je t'aime lol. Moi qui croyait que t'étais un dur !



               Une heure plus tard, c'est en classe que Elle, Korsong (celui qui dort tout le temps) et Knight commence à se chamailler. Ambiance bon enfant :) Pendant leurs exercices, je passe dans les rangs, lance des sourires, jette des piques, met des étudiants au défi d'un simple regard. Et ils rentrent tous dans le jeu (sauf deux, mais bon... Il en faut...)


            

              Mais cette première classe, les étudiants sont plus à blaguer entre eux qu'à réellement m'inclure dans la blague. C'est dans ma 2è classe qu'ils m'ont intégrée. Enfin, pas tous. En l'occurence, on parle de Mr. Soleil, Benz n°2, Jop (les 3 gars) et Gram et Bum (les 2 filles).

                Ca a commencé quand, pendant un exercice, Benz 2 me fait des signes pseudo-discrets pour attirer mon attention et articule "she copy !!" en montrant Bum. L'air de rien, j'arrive : Bum avait toutes les réponses marquées sur son bouquin, probablement tirées de quelqu'un d'autre. Je confisque le livre, efface les réponses et envoie Bum écrire une réponse au tableau. Ses copains sont tous à se frotter les mains (bande de lâcheurs !)

              Plus tard, je me balade encore quand je vois Mr. Soleil en train de... téléphoner ?!? Hahaha, ils connaissent les règles pourtant. J'arrive, Jop (photo de droite) me voit, commence à rigoler. Je fais un immense sourire et tend la main "Benz... Téléphone". Et c'est là que c'est un gars bien lol. Il me l'a donné ! La dernière fois, un autre étudiant l'avait coupé en me le donnant ^^ Je prends donc le téléphone et dit "hello, sorry, it's his teacher. He will call you back later. See you !". Et je raccroche. Mr Soleil a des yeux immenses. Je demande qui c'était. Jop : "sa petite amie". Moi : "ouuuups". Et les 4 explosent de rire.

              Avec mes 4 cancres de la classe (ceux qui sont 30min en retard, qui partent en premier, qui oublient leur bouquin et ne font pas les exos - mais qui sont quand même attachants), on a papoté un peu aussi, parce que je devais les restructurer. Certains commencent à être en zone rouge pour les absences. Ils commencent à bien se délier eux aussi.


             La dernière classe, c'est carrément une élève qui me tenait la main pour me parler........ Pourquoi pas ? ^^"




             En gros, la grande tendance, c'est de dénoncer les amis qui ne font pas les exos pendant le cours, ont déjà les réponses dans leur bouquin, sont en train de téléphoner ou autres petits délits mineurs. Parce que je ne sais pas pourquoi, mais ils adorent me voir punir leurs potes... Ca déclenche toujours des rigolades ou des sourires entendus.

             La punition n'étant jamais dramatique. Ca va de "je réponds à ton téléphone" à "tu vas écrire la réponse à cette question au tableau, même si tu l'as pas encore fait", en passant par "le prochain à faire sa présentation, c'est Cha parce qu'il a l'air d'avoir besoin de papoter"

             C'est pas méchant comme punition, donc ils les prennent bien, et en même temps ils savent ce qui les attend. Et ils savent aussi que s'ils dénoncent leurs amis, ce seront ces mêmes amis qui les dénonceront au cours suivant. J'adore l'amitié à la mode thaï lol

Commenter cet article