Ma vie du moment

Publié le par Thulemin

            Des fois, j'aimerais croire que le temps pourrait s'arrêter et que je pourrais me contenter de vivre cette époque éternellement. Je commence sérieusement à developper le syndrome de Peter Pan... Inconsciemment, je me dirige vers des étudiants de 21 ans, parce que dans ma tête, je me suis arrêtée en licence. J'ai envie de garder cette atmosphère d'insouciance et de liberté, de folie et de solidarité qui soutenait ma vie d'étudiante.


              J'aime bien ma vie en ce moment :)

(cours d'expression orale 210, en Juin)

               Mes étudiants étudient assez et ceux qui n'étudient pas compensent avec un charisme du tonnerre de dieu. Certains se mettent peu à peu à s'intéresser, à presque arriver à l'heure, à se motiver et à s'investir (ma meilleure récompense !). Des complicités commencent vraiment à s'établir avec une dizaine d'entre eux et je ne rêve que de m'asseoir à une table avec eux et de papoter pour de vrai.


Maria, Charlie, Vera, Jonas et moi
En habit de prof propres sur nous, quand ils postulaient pour la maison à louer

               La gang des nouveaux profs est sympa et je clique bien avec Maria, Allyson et Jinda. Maria reste mon pilier, l'autre motivée qui organise des activités et lance des sorties à droite et à gauche. Les autres, pour le moment, restent toujours un peu des copains de trip mais sans grande profondeur pour le moment.
               Charlie et Jonas sont un peu bizarres, j'accroche pas trop trop avec eux. Il y a Ezra aussi, un gars qu'il me serait impossible de décrire tellement tout semble facile et couler de source avec lui (et il a déjà une copine, hé oui), mais qu'on ne voit pas trop. Ca devrait changer quand il habitera dans la même maison qu'eux.
               Jinda est en bonne progression aussi :) Mais elle, Allyson et moi, on reste les "j'habite seule parce que je tiens à mon espace". Tant pis pour l'auberge espagnole, mais je me vois mal vivre avec 6 personnes 24h/24...

                On sort souvent ensemble le mardi soir et le samedi soir, aller boire un verre ou aller danser à Warm Up ou Monkey. Le week-end ou le mercredi, il y a parfois un road-trip ou une excursion de lancée, mais c'est plus tous les 15-20 jours que toutes les semaines. Le soir, on mange souvent ensemble derrière l'université ou on organise un petit dîner quelque part.

                 Une bonne gang pour travailler et pour sortir, une autre "leadeuse" pour organiser des road trip...
                 Parfait :)



                  L'université a plein de recoins bien verts. Mais ce n'est pas là que je vais courir ;) J'arrive à aller faire du sport les mardi et jeudi soirs, plus une fois dans le week-end. Quand c'est pour courir, c'est au parc pas loin de chez moi (pas dans l'enceinte de l'université mais qui fait quand même partie de CMU).
                Là, j'essaie de motiver les autres à aller faire de l'aerobics (le truc stupide où on bouge super vite sur de la musique), histoire de bouger d'autres muscles - et surtout parce que mes chevilles n'aiment pas la course 3 fois par semaine... Et on doit toujours aller essayer cette classe de hip-hop le dimanche soir. Ca va, on ne se ruine pas, c'est 30-40ct de l'heure ;)

                 J'ai un peu laissé tomber la méditation à la Green Papaya Sangha, d'ailleurs. Ca me coupait tout mon jeudi "soir" et j'ai réalisé que ça me faisait baisser mon capital de "énergie positive qui me donne envie de sauter partout". J'ai remarqué que ça calmait toutes mes émotions, négatives mais aussi positives. Pourquoi est-ce que je voudrais calmer mon bonheur ? Donc j'y retournerai si jamais je me sens mal ou en colère. Mais là, je n'en ressens plus le besoin pour le moment :)


                  Anyway, je suis dans une petite routine et j'aime bien.
                  Et je n'ai pas hâte que le semestre se finisse -___-

Commenter cet article