A night out

Publié le par Thulemin

                3 guitares
                1 cello
                1 violon
                1 peigne et un cure-dent
                1 boîte d'allumettes
               
                Dans une petite soi minuscule de Chiang Mai, assis autour de deux tables devant une Gallerie d'art, un groupe de musiciens - un peu fous, un peu soûls mais surtout très doués - a joué jusqu'aux petites heures du matin. Leur musique était tellement belle que j'ai failli pleurer. Le reste du temps, je me suis contentée de fixer avec fascination la vitesse à laquelle les doigts dansaient sur les cordes. Combien de temps il faut pour jouer aussi bien? Une vie?



                 P'Nga, le guitariste de Caravan que j'ai rencontré à Chiang Dao, m'a invité hier soir à le rejoindre et passer la soirée avec ses amis. Comme je suis une fille bizarre, j'ai préféré aller voir mes potes à North Gate d'abord :p Ce n'est que vers 23h30 que j'ai rappelé P'Nga et les ai trouvés près de Wat Phra Sing, cachés dans une soi que je n'avais jamais remarquée.


                 Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, mais c'était juste... excellent. J'aurais dû réaliser qu'en mettant ensemble autant de musiciens, venant de groupes et de villes différents, alors ils allaient vouloir "jammer" un petit peu. C'est tellement hot de les voir sourire comme des enfants, jouer pour eux-même plutôt que pour un public, rigoler comme des adolescents et vivre leur musique.

                   Je me rappelerai la chanson "Under the Boardwalk". Je ne connaissais pas mais je l'associerai toujours à cette soirée. Ils avaient tellement d'énergie en la jouant...


                  Il y avait deux autres personnes que j'avais rencontré à Chiang Dao : P'Tuk, le guitariste qui gère la Brasserie, et P'Chai, un ancien membre du groupe Chai and the Blues Maniacs et qui a maintenant un bar de jazz sur soi Wat U-Mong derrière l'université.

                  Il y avait aussi P'Suat, l'artiste qui tient la gallerie où l'on était, P'Ot, un artiste qui a fait mon portrait, P'Geng, le joueur de Cello, Pat, le violoniste qui a failli me faire pleurer, et deux allemandes qui les connaissaient. Pat a 21 ans et P'Geng doit avoir dans la trentaine (et les allemandes pareil) mais tous les autres étaient dans leur soixantaine. Du coup, Pat était le "junior" et, dans l'esprit thaï, celui qui doit respect à ses aînés. C'est lui qui devait remplir les verres ou aller acheter des bières au coin de la rue entre deux chansons.

Croquis.jpg

                 Ils ont joué jusqu'à 3h30 du matin, quand l'appel du ventre s'est fait sentir. On est partis manger des soupes de nouilles près de North Gate, au petit magasin qui reste toujours ouvert si tard. Quelques blagues sur les filles qui passent, quelques moments où je ne comprends plus rien parce que P'Suat parle bien trop vite, quelques histoires et c'est l'heure de rentrer.

                 P'Nga m'a ramené à ma moto près de Wat Phra Sing, j'ai continué à faire mon innocente, je lui ai donné le CD de "nouvelle scène française" dont on avait parlé à Chiang Dao, je lui ai demandé s'il pouvait m'appeler quand il reviendrait à Chiang Mai. Puis je suis rentrée à la maison. Dodo à 4h45, encore une fois...

Publié dans Thaïlande - Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article