Politisation

Publié le par Thulemin

              Après les chemises jaunes de Thaïlande, voilà que le Jaune débarque en force en Malaisie. 

 

             Encore dans les zones d'ombre des médias occidentaux, un mouvement est en pleine ébullition en Malaisie. Après un grand succès avant les élections générales de 2008, avec une manif qui avait rassemblé 50 000 participants (dégagés à coup de canon à eau et de gaz lacrymo), Bersih revient sur le devant de la scène.

 

               Bersih ? Un mot malais qui veut dire "Propre". Et c'est tout ce qu'ils demandent. Nettoyez. Nettoyez les listes électorales, nettoyez la scène politique, nettoyez la corruption. Les demandes faites en 2007 auprès de la Commission Electorale (EC) sont restées plus ou moins lettre morte d'après les organisateurs, et c'est pour cela que Bersih remet ça et revient pour un deuxième round : Bersih 2.0, planifié le 9 Juillet.

 

http://4.bp.blogspot.com/-0BPqPceTpU8/TfjFb_aOFPI/AAAAAAAABzE/tUNcH9ttKZ8/s1600/Bersih%2B2.jpg

 

            Les demandes ?

 

1/ Nettoyer les listes électorales.

           Il y a beaucoup d'électeurs fantôme. J'ai une amie dont l'oncle, mort en 1970, est toujours inscrit sur les listes et quelqu'un vote en son nom.

 

2/ Réformer le système de vote

           Le vote postal devrait être réformé pour les Malaisiens vivant à l'étranger, pour les personnes dans l'incapacité de se déplacer ainsi que pour les militaires en fonction. Le système doit rester très transparent pour empêcher les irrégularités.

 

3/ Utilisation d'encre indélébile

               La méthode la plus simple & efficace d'empêcher le double vote l'utilisation d'électeurs fantôme. En 2007, l'EC s'est prononcé pour l'utilisation de l'encre indélébile lors des élections de 2008. Quelques jours avant les élections, la décision a été annulée pour des raisons de "sabotage" et de "raisons légales". Oh vraiment...?

 

4/ Durée de campagne de 21 jours minimum

               Il n'y a actuellement pas de durée minimale. Lors des dernières élections générales, la durée de la campagne a été de 8 jours. Une durée minimale plus longue permettrait aux partis d'opposition de mieux s'organiser et de pouvoir toucher les zones rurales isolées. 

 

5/ Accès libre et gratuit aux médias

                Aucun commentaire. Les médias (papier & télé) sont tous orientés pro-gouvernement. L'opposition n'a que l'internet comme refuge, ce qui échappe aux populations rurales.

 

6/ Renforcer les institutions publiques

              Cela concerne particulièrement la police, la Commission Electorale, l'Agence Malaisienne Anti-Corruption et les pouvoirs judiciaires, afin de pouvoir agir indépendamment, maintenir les lois & protéger les droits de l'homme.

 

7/ Stopper la corruption

                Se passe de commentaires également. Très généralisé dans tous les domaines et à tous les niveaux.

 

8/ Stopper la "politique sale"

            Arrêter de se baser sur les scandales sexuels lancés à droite & à gauche, se concentrer sur les vrais problèmes.

 

 

 

 

                Bien que ces 8 demandes puissent paraître très sensées, elles ne sont pas du goût du gouvernement et d'autres partis extrêmistes. Perkasa (groupe extrêmiste revendiquant la suprémacie des Malais) et UMNO Youth (faction jeune du parti au pouvoir) organisent 2 manifestations le même jour. Si UMNO Youth va apparemment manifester pour une politique plus propre, Perkasa va en revanche participer avec l'intention de contrer Bersih 2.0. 

 

            Perkasa a pour but de montrer que Bersih 2.0 est un fauteur de troubles et que la manifestation va créer le chaos. Une manifestation de Bersih, seule, serait probablement pacifique (jusqu'à l'intervention policière). Avec l'intervention de Perkasa, on ne sait pas exactement quand et comment les problèmes vont commencer. Mais c'est un pari peu risqué : il y aura des heurts entre les deux manifestations, ainsi qu'entre les manifestants et la police.

Publié dans Malaisie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article