Retour au Malais

Publié le par Thulemin

             Me voilà installée depuis bientôt 7 mois en Malaisie. 7 mois qui m'auront vu changer de maison, acquérir une moto, vagabonder de cercles sociaux en cercles sociaux, crapahuter dans les collines et donner de mon temps pour aider les gens du coin.

 

             Avec tout ça, vous pourriez penser que je suis devenue maître dans l'art de parler Malais. Eh bien que nenni! C'est l'horreur ce pays, tout le monde parle Anglais! Et quand ils ne parlent pas Anglais, ils parlent soit Tamil, soit Cantonais (ou Mandarin, ou Hokkien, ou un autre dialect chinois) ou... bahasa pasar.

 

           Voyez, je vais vous donner une courte introduction au Malais. C'est super facile, le Malais : pas de conjugaison, de pluriel, de futur ou de passé, de féminin ou de masculin... Pour un peu, il suffirait d'apprendre le vocabulaire et on serait bilingue ;) Ah oui, c'est facile... en théorie... dans les livres...

 

           Mais dans la vie quotidienne, le Malais est une de ces langues changeantes, qui s'adaptent aux régions, aux tranches d'âge, aux catégories sociales, à votre relation avec la personne à qui vous parlez. Un exemple, facile. Le mot "tu" / "vous". Le Malais officiel compte 5 mots pour le traduire : anda, kamu, awak, engkau et kau. Dans le nord, on utilise aussi "hang". On entend aussi "lu" mais ce n'est pas recommandé du tout

 

            Après avoir passé ma compréhension initiale de tous ces pronoms (qui, au final, se compare à faire le choix entre "tu" et "vous" en français mais avec plus de nuances)... je me suis rendue compte que ça s'appliquait aussi au vocabulaire quotidien! Misère... Et, bien évidemment, le "Malais de rue" (dit "bahasa pasar" pour "la langue du marché") ne s'apprend pas dans les livres mais bien dans la rue...

 

             Tellement d'exemples... Sudah (déjà) qui s'abrège "dah" dans toutes les conversations un tant soit peu informelles, et qui devient même "sudeyh" par hasard un jour sur mon Facebook. "Tidur" (dormir) qui se dit souvent "tido". "Sekarang" (maintenant) qui s'écrit / se prononce "skarang" ou "skang". "Masalah" (problème) qui devient "hal". Et puis les mots qui changent de sens au lieu de changer d'orthographe... "Kena" (frapper) qui veut dire "devoir" (au lieu de "mesti") dans la plupart des phrases où je l'entends.

 

                Un véritable capharnaüm !!!            

 

            Bien évidemment, parler le Malais littéraire vous assure que tout le monde vous comprendra et que personne ne sera offensé. Mais ce n'est que la première étape de votre apprentissage. Il faut ensuite passer par la case "rue" et adapter tout ce qu'on a appris. S'émerveiller, s'étonner, s'inquiéter, se lasser de tous ces changements de son, d'écriture et de sens... Remettre à zéro...

 

 


 

                 C'est un peu à cause de ce bahasa pasar que mon Malais ne progressait pas. A quoi cela sert d'étudier un bouquin si on ne comprend toujours rien à ce qui se raconte autour de vous ? A quoi cela sert d'étudier une langue que personne ne parle, si tous vos amis passent automatiquement à l'Anglais lorsque vous êtes dans les parages ?

 

                 Et puis, quelque part, vous me connaissez, j'aime bien les défis. Apprendre le Malais et le Malais de rue ? Pouvoir comprendre les blagues qui se jettent de temps en temps en bahasa pasar au milieu d'une conversation en Anglais ? Avoir la fierté d'avoir "conquis" une nouvelle langue ? De s'être mieux intégré ?

 

                  Et puis il y a eu cet article que j'ai rapidement feuilleté sur internet sur comment maîtriser une langue en 3 mois. Pas de magie, pas de potassage acharné de listes de vocabulaire ou de règles de grammaire. Seulement parler. Insister auprès de vos amis que vous voulez parler leur langue. Bien sûr, vous serez ridicule au début. Bien sûr, vous serez lent. Bien sûr, vous ne comprendrez que la moitié des conversations. 

                Mais ce sont vos amis, non? Et en tant que locaux, la plupart se sentent finalement flattés qu'on fasse autant d'efforts pour apprendre la langue et qu'on leur fasse confiance pour nous aider. Ils vous corrigeront, si vous leur demandez. Ils ralentiront, si vous en avez besoin.

 

 

               Alors je me suis dit "qu'est-ce que j'ai à perdre? Ce n'est pas comme si mes amis allaient arrêter de traîner avec moi parce que je parle mal Malais, ou que ma réputation allait décroître parce que je fais des erreurs".

 

               Aussitôt dit, aussitôt fait, dimanche dernier, j'ai pris la décision de maîtriser le Malais d'ici la fin de la semaine. Oui, bien sûr, un peu surréaliste comme objectif. L'idée était de devenir capable d'avoir une conversation en Malais d'ici la fin de la semaine.

 

               On est aujourd'hui Mercredi après-midi. Depuis dimanche, mon Facebook n'est rempli que de messages en Malais. Alors qu'avant j'avais 1 ou 2 commentaires sur mes posts, j'en ai maintenant 20. La réponse des gens est massive... Ils m'encouragent, m'apprennent de nouveaux mots, me corrigent lorsque je fais des erreurs. Que ce soit des gens à qui je parlais régulièrement ou non, beaucoup sont là pour m'aider. Certains qui ne parlent qu'en bahasa pasar quand je les vois (et que je ne comprends pas du tout) écrivent un Malais parfait sorti tout droit des livres pour que je puisse pratiquer.

 

                 Ca fait sérieusement chaud au coeur :)

 

 


 

                  Pour finir... J'ai essayé de très nombreux livres pour apprendre le Malais, soit achetés, soit empruntés à la bibliothèque. Le gagnant et VRAIMENT haut la main, c'est Edward S. King. Sans aucun doute les deux meilleurs livres pour apprendre le Malais. C'est clair, concis, et progressif :) Le premier s'appelle "Speak Malay" et le deuxième "Write Malay", dans la collection "Times learn Malay". Vivement conseillés !

 

http://photoload.ru/data/ce/88/29/ce88296e70482500cf3734645eecdc7b.jpg

Publié dans Malaisie - Culture

Commenter cet article

fairuz 05/10/2012 19:20


Bonjour. Je me suis tombée dans ce site quand je veux chercher des articles concernant le malais. Je suis en train de faire apprendre le malais aux francais dans ma classe, et je trouve que c'est
compliqué à expliquer le règle de grammaire lorsque j'ai appris cette langue naturellement.et c'est génial ce que tu as écrit sur ma langue maternelle car je pourrais savoir l'impression d'une
française sur la langue. 

Saya tak dapat nafikan bahawa ramai org Malaysia skrg dah banyak yang cakap bahasa Inggeris dan melupakan bahasa ibunda sendiri. Masalah ni agak membimbangkan jugak sebab tak mustahil satu hari
nanti Bahasa Melayu ni akan hilang di dunia contohnya macam Latin. (mintak² dijauhkan). Ramai orang Malaysia lebih mengagungkan bahasa Inggeris sebab banyak pekerjaan yang ditawarkan terutamanya
dalam sektor swasta, mengutamakan kefasihan dalam bahasa Inggeris. Maksudnya, makin lancar bahasa Inggeris,lagi senang nak dapat kerja. Masyarakat jugak ramai berpendapat bahawa, menguasai bahasa
Inggeris tu macam satu 'standard' di mana org akan pandang kita lebih tinggi atau tergolong dalam kumpulan 'high class'. 

Situasi ni saya kurang nampak di Perancis.Org Perancis sgt mengutamakan bahasa ibunda mereka. Sebab tu ramai pelancong yang cakap orang perancis ni sombong, sebab kalau org tanye dalam bahsa
Inggeris , diorang jawab dalam bahasa perancis. Hihi 

Ambre 03/06/2011 18:14



Bonjour ! :) J'adore votre article, c'est très intéressant. Serait- il possible d'avoir votre adresse email ou bien votre nom sur Facebook pour que je puisse vous parler... ? 


Je vous explique, je suis vraiment très passionnée par la Malaisie depuis bientôt un an (le coup de foudre pour le pays et un jeune malais ^^), j'aimerai donc y aller mais malheureusement je n'ai
que 15 ans..alors le "Tour de la Malaisie" c'est pas pour tout de suite. haha. 


Donc voilà, j'aimerai bien établir un contact avec vous pour en savoir un peu plus sur le pays, ce que vous y faites etc. 


Merci d'avance.