Sécurité à Kuala Lumpur

Publié le par Thulemin

         Comme dans toute grande ville (Chiang Mai faisant exception), il y a de l'insécurité. Parfois, en tant qu'expat, on a pas les mêmes repères que dans notre propre pays, nous rendant ainsi moins sensibles aux situations à risques. Raison de plus pour faire attention. La règle de base ? Ne pas faire ce qu'on ne ferait pas chez soi.

 

           Autant à Chiang Mai je n'avais rien à craindre, à 14h comme à 4 heures du matin, autant je fais plus attention à KL. J'ai la chance d'habiter dans une rue très piétonne de nuit comme de jour, avec des restaurants ouverts 24h/24, et des gardes à l'entrée de mon condo. Si je sors avec des amis sur Changkat BB (je vous livre une carte bientôt), c'est à 400m de chez moi et je peux rentrer à n'importe quelle heure sans aucune crainte.

 

        Les problèmes de sécurité à KL, c'est plus matériel que personnel. On entend certaines histoires sur des chauffeurs de taxi la nuit mais il suffit de commencer la course en passant un coup de fil, en disant dans combien de temps on arrive et en donnant le numéro du taxi au cas où le chauffeur ait des idées en tête. Anyway, je l'ai encore jamais pris de nuit.

 

             Non, le problème principal de KL, c'est plus les pickpockets et les vols à l'arraché. On connaît tous quelqu'un (surtout les filles, évidemment) qui se sont fait prendre leur sac par des gars à moto. J'en connais au moins deux à qui ça a failli arriver, mais elles ont résisté. La protection la plus simple, c'est tout simplement de garder son sac du côté opposé à la route.

 

             En tout cas, pour ne pas tenter le diable, à chaque fois que je suis allée chez Hemant & Bruno ces 2 dernières semaines, et que nos séances gastronomiques ou cinématographiques se sont terminées après minuit, je suis restée squatter le canapé/lit/tapis (dépendamment du nombre de personnes/filles/gars). Maintenant que Bruno est parti, je sens que les séances ciné seront moins fréquentes... Dommage, y'a encore plein de films intéressants à regarder sur l'ordi de Hemant...

 

            Toujours est-il que je ne me sens pas moins en sécurité que lorsque j'habitais à Paris. Ca prend quelques temps à prendre ses repères en termes de ce qu'on peut faire ou pas, donc je fais gaffe en attendant et j'écoute les conseils de mes deux gardes du corps (Surech & Hemant - quand la fiction devient réalité :p)

 

              Et maintenant que les séances ciné se feront plus rares, je devrais aussi avoir plus de temps pour mettre le blog à jour et vous raconter ma vie bizarre et palpitante (il ne m'arrive que des trucs bizarres, c'est véridique). Bonne nuit les amis!

Publié dans Malaisie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article