Toastmastering...

Publié le par Thulemin

http://blog.calgarypubliclibrary.com/blogs/world_celebrations_blog/iStock_toastmasters.jpg

 

             Je vous ai déjà parlé de Toastmasters, ici & là. Ce club mondial qui, depuis sa création, a rassemblé plus de quatre millions de personnes. On en compte aujourd'hui environ 250 000, dans 108 pays... Les objectifs : vaincre sa peur de parler en public, développer ses compétences oratoires, acquérir les caractéristiques d'un leader, pratiquer son anglais, rencontrer des gens pro-actifs qui sont dans une recherche d'apprentissage et de développement personnel. Bref, que du bon !

 

              Pourquoi je vous en reparle aujourd'hui ?

 

            Parce que, hier, j'ai donné mon premier "discours préparé". J'avais déjà parlé deux fois, lors des Table Topics. Les Table Topics, c'est le rush d'adrénaline : on arrive devant tout le monde, on reçoit un mot ou une question et, comme ça, en improvisant, on doit faire un discours de 2 minutes avec intro / corps / conclu qui se tiennent. Dur, mais sûrement très utile.

 

 

 


http://dominican.freetoasthost.us/images/toastmasters20logo-black.jpg              Sur le programme d'apprentissage, premier niveau (Competent Communicator), on doit présenter 10 discours, qui sont évalués par un autre membre. Chaque discours vise à développer une compétence particulière, comme gérer son language corporel, apprendre à convaincre, utiliser des figures de style, avoir des aides visuelles pertinentes etc.

 

                  Le premier discours, CC1, est appelé "Ice Breaker". Briser la glace, faire son premier discours. Aucune grosse attente, c'est juste pour se lancer et se présenter.

                Sauf que Khairul, il y a 2 semaines, m'a dit "Les gens attendent beaucoup de ton premier discours". Tout ça parce que j'ai géré mes 2 Table Topics. Et, du coup, Khairul m'a mis la pression. Merde... Les gens s'attendent à ce que je fasse quelque chose de vraiment bien, pas juste "ok".

 

                  Ca m'a tellement mis la pression que j'ai procrastiné. J'ai eu mon idée "de génie" lundi dernier... et j'ai écrit le cheminement du discours mercredi aprèm, 4 h avant le meeting...

 

 

 


 

             Mon idée était que, à quoi ça sert de me présenter alors qu'on se connaît déjà? Je viens au club depuis presque 3 mois... Le problème, c'est qu'on colle souvent des étiquettes sur les gens au début, et ce n'est que plus tard qu'on se rend compte qu'elles sont trop générales ou même totalement erronées.

               Du coup, j'ai décidé de leur donner un coup de pouce et de me "désétiquetter". Le titre de mon discours était "Unlabelling myself". Oui, j'ai fait un néologisme :) J'ai le droit, non? 

 

              Je passais en 2è. Je suis arrivée, ai fait mon intro sur le thème des étiquettages et rangeage dans des boîtes, puis ai demandé à voix haute quelles étiquettes ils avaient bien pu poser sur moi. J'avais préparé quatre papiers avec du scotch.

 

Française

 

Juste une autre expat lambda

 

Traductrice

 

Tout le temps de bonne humeur

 

 

              Et je les ai collées sur moi. A chaque fois, je prenais un papier, le lisait, demandait "Est-ce que je suis Française ? Oui... mais non." Et je déchirais le papier en 4 et expliquait pourquoi il y avait bien plus que ça en moi. Par exemple, que je viens de Bretagne (culturellement différent), que j'ai habité presque 20% de ma vie en dehors de France (géographiquement seulement 80% française) et que j'ai une mentalité différente. Etc etc.

 

               J'ai conclu en disant que les étiquettes cachaient la profondeur de qui on était vraiment. J'ai encore beaucoup d'étiquettes collées sur moi, mais vous savez mieux que moi celles que vous m'avez donné. Donc si vous voulez continuer à me désétiquetter, venez me voir. En attendant, je redonne la parole à Natalia.

 

 

 


 

             Fiou ! Un an d'enseignement ne m'avait que légèrement préparé à faire un discours. 6 minutes, c'est long et court à la fois. On veut tout dire, on n'a pas le temps... J'avais le coeur qui battait bien plus vite qu'en classe. Et surtout, j'étais pas satisfaite de ma préparation haha.

 

             Mais, à la fin du discours, Penny m'a serré la main au passage, un invité aussi, Khairul m'a regardé m'asseoir et m'a dit "tu es mon idole". D'autres gens m'ont félicité, disant que c'était puissant, la manière dont j'avais déchiré les étiquettes, que c'était mignon (ah bon), que j'avais donné à réfléchir etc etc.

               Bien sûr, c'est aussi ça, le but : encourager les gens en leur donnant un retour positif.

               Mais ça fait quand même plaisir :)

 

               A la fin du meeting, on vote (par papier) le meilleur discours et la meilleure évaluation. Sur 6 discours (dont 4 ice breakers comme le mien)... j'ai gagné :p J'ai reçu un carnet pour compiler notes et pensées diverses. D'habitude c'est des gâteaux, donnez-moi mes gâteaux :) Héhé.

 

                Comment booster sa confiance.... :)

 

http://sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash2/hs306.ash2/58673_1625301111940_1218887754_1764615_628266_n.jpg

Notre club, il y a deux semaines :)

Khairul le tout petit en bleu, en bas à droite

Penny, la présidente, en blanc juste en dessous de moi

Natalia, l'autre expat, de Russie, en haut à gauche

Et Robin, le vice-président, en haut à droite, en noir

Tous super sympas !

Publié dans Malaisie - Vit quot

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M


Excellente idée ! Voila une belle façon de se désétiquetter....


Bravo et bonne continuation.


Michel



Répondre