La riviere Moei - Mae Naam Moei

Publié le par Thulemin

            La riviere Moei est la frontiere entre la Birmanie et la Thailande sur une bonne partie de l'Ouest du pays. Comme partout ailleurs, comme a Mae Sai... les gens traversent la riviere librement. Les gens mais aussi les marchandises. La police ferme les yeux, elle recoit un pourcentage.   
   
            La majorite de la contrebande se fait la nuit, sur la rive Thaie de la riviere. Teak, drogues (opium, heroine, mesamphetamines) et les pierres precieuses (rubis, saphir, jade et emeraudes) venant de Birmanie. Les riches acheteurs de BKK et Chiang Mai, des Europeens, tout ce petit monde vient faire son business entre minuit et 5h du matin. C'est un secret de polichinelle, tout le monde le sait, tout le monde peut y aller chercher ce qu'il veut.
         J'aurais voulu aller voir. Mais je me suis dit "Europeenne, fille, seule, a 4h du matin, avec des contrebandiers ? Ouais, c'est une super idee !!" J'y suis pas allee... Vous voyez, je suis pas inconsciente non plus, vous en faite pas ^^

        Deja le jour, l'ambiance etait bizarre. En arrivant sur le bord de la riviere, a 9h du matin, un gars de l'autre cote de la barriere m'a propose des paquets de cigarette. J'ai dit "non" de la tete. Alors il a sorti une tablette avec des petites pillules oranges. J'ai pas besoin de parler Thai ou Birman pour savoir que c'etait de la drogue.
        Sur le marche de bord de la riviere, plusieurs m'ont fait un grand salut, un disant "salut ma soeur" et me laissant passer en toute tranquillite, en souriant. C'etait les seuls gens qui m'ont souri, a Mae Sot...

            Je me suis eloignee du pont, suivant un peu le chemin le long de la riviere. Je suis pas allee bien loin, je savais que c'etait pas sage. J'ai vu des hommes assis au detour du chemin et je me suis arretee bien avant de les atteindre.

            C'est plus vraiment un "No Man's Land" la riviere Moei... C'est un "All Man's Land", a toute periode de la journee ou de la nuit... Ou les gens traversent, vivent ou survivent.


Le Pont de l'Amitie. Cote Thai, une "promenade" le long du marche, une barriere, un "No man's land" appartenant a la Thailande, puis la riviere proprement dite...


Contrebande le long de la barriere


No Man's Land ? On y survit...


Plus tard, apres avoir fouille dans les sacs, il escaladera la barriere pour avoir plus de butin sur le marche.
J'ai vu un gamin, dans les 10-12 ans, avec un air de noblesse hallucinant sur le visage, torse nu et portant le longyi, qui fouillait dans les poubelles. Mais il avait un tel air sur son visage, tu voulais juste le respecter...


D'une courbe de la riviere... Birmans traversant vers la Thailande... Ou Thai rentrant chez eux...


Cote Birman, une femme fait sa lessive dans la riviere


Campement sommaire et source de "travail". Les dechets sont tries, empiles et mis dans des sacs avant d'etre vendus pour une poignee de kyats.

Commenter cet article